Attack on Titan Rpg

Forum rpg sur le manga/anime l'Attaque des Titans
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Desperados Corp [ft Kaylan Thomaes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Soldat ~ Titan
Messages : 27
Date d'inscription : 14/09/2017
MessageSujet: Desperados Corp [ft Kaylan Thomaes]   19/10/2017, 23:19

ft. Kaylan Thomaes
Arn doit récupérer une cargaison livrée pour aider les soldats qui subissent un détournement de leur matériel au profit des bandits. Espérant qu'il ne se fasse pas griller ...
Desperados Corp
« La dernière livraison s’est passée à merveille, on a enfin du matériel tout neuf ! Ce tailleur est une véritable aubaine ! »

Pour être une aubaine, effectivement, ça l’était. Depuis quelques temps, un tailleur livrait discrètement du matériel et des vêtements aux soldats du village dans une zone tenue secrète dont seuls ces soldats avaient connaissance, leur supérieur ignorait totalement la petite affaire dont profitait ses subordonnés. Pour avoir du nouveau matériel, Arn et ses camarades pouvaient pas vraiment compter sur cet officier des Brigades Spéciales qui les dirigeaient. Il était pourri jusqu’à l’os et était de mèche avec Weiss. Les hommes que l’armée avait assignés à ce gradé étaient deux des Brigades Spéciales et trois de la Garnison dont Arn. Les soldats des Brigades étaient là depuis peu de temps et étaient bien plus jeunes que trois membres de la Garnison. Et ils avaient bien vite compris qu’il valait mieux se ranger et pas se mêler des affaires des autorités locales.
Malgré satisfaction du fait de pouvoir recevoir des vivres et du matériel sans qu’il puisse-être détourné, la plupart des soldats ressentaient une crainte de se faire chopper un beau jour par les hommes de Weiss, surtout Arn qui était toujours le premier quand il fallait reculer et faire preuve de prudence. Il était uns de ceux qui étaient le plus démoralisé.

« Vous avez pas peur qu’on se fasse chopper par les hommes de Weiss ?! »

Malgré l’arrivée de ces nouveaux matériaux, les soldats restaient très inférieurs aux mafieux. Ne mangeant pas à leur faim, ils étaient amaigris et ils étaient nettement moins nombreux que leurs adversaires. Et leur officier veillait à ce que leur moral soit totalement sapé et que d’autres troupes et des hommes plus compétents ne viennent pas fourrer leur nez au risque de nuire à cette entreprise fructueuse.

« Si on fait comme d’habitude, tout devrait bien se passer … »

Le soldat des Brigades Spéciales regarda Arn qui mangeait silencieusement.

« C’est Arn qui s’occupera de réceptionner le chargement auprès de notre livreur. »

Le jeune soldat soupira se rappelant que ça allait-être à son tour de récupérer le chargement. Il priait pour qu’on ne lui tombe pas dessus ce soir. La plupart des bandits allaient se coucher quand ils passaient pas la soirée dans les tavernes après une journée bien remplie de pillages. Ils étaient tellement habitué à une faible résistance que leur vigilance n’était pas toujours des plus hautes.

Les soldats s’étaient rassemblés dans une des chambres qu’ils louaient et vu que c’était très mal isolé, ils chuchotaient et s’éclairaient à faible lueur. Ils avaient également sorti un jeu de cartes pour faire mine de jouer si on ouvrait la porte par surprise. Avant l’arrivée de ce convoi secret, les soldats faisaient plus ou moins du chacun pour soi, mais cela avait changé et ce tailleur les avait poussé à travailler en coopération.
Ils discutèrent un peu au sujet de Weiss. Le peu de fois qu’ils avaient pu le voir, ils y avaient vu un gars bien enrobé qui avait toujours un morceau de viande dans le bouche. Il devait passer sans aucun doutes sa vie à bouffer et il devait-être bien vulnérable sans ses sbires. Mais encore, fallait-il se débarrasser de ces dit-sbires. Car pour le coup, ils étaient vraiment compétents et c’était pas la première fois qu’ils pillaient des convois, même gardés par des soldats ou des mercenaires. Et Arn se remémorait le cas de Friedrich, le soldat des Brigades arrivés dans les trois premiers du classement de sa promotion qui avait succombé sous les balles des hommes de Weiss malgré ses compétences. En même temps, Weiss avait engagé pas n’importe qui pour faire tourner son commerce, notamment des ex-membres du Bataillon d’Exploration s’étant reconvertis en mercenaires hors-la-loi pour se faire de l’argent bien plus facilement et avec moins de risques que de sortir sur le territoire des Titans. Inutile de dire que même si un Titan de la trempe d’Eren débarquait, il finirait en carpaccio. Arn se demandait comment Weiss avait-il fait pour réussir à se faire obéir par des gens pareils.

Après une heure passée sans visite inopinée, les soldats retournèrent dans leurs chambres sauf Arn qui allait devoir chercher le matériel. Il alla aux écuries en compagnie de Velke pour chercher la mule qui lui servait de monture et un âne bâté pour transporter le matériel de façon plus discrète. La ville était déserte, seul le saloon était animé. Les hommes de Weiss étaient sûrement trop occupés à dépenser de l’argent dans de l’alcool, de la drogue et des filles pour se soucier de ce qu’il se passait derrière leur dos. Arn était pas rassuré du tout. Il avait encore en tête ce qui était arrivé à un groupe de villageois qui avaient eu l’audace de chercher des vivres hors de la ville discrètement. Ils s’étaient fait grillés et avaient été tués pour ça. Arn sella les deux bêtes dans les écuries. Il regarda les chevaux qui auraient dut servir aux soldats, mais qui au final avait été détournés pour les hommes de Weiss. Une fois les animaux prêts, il parti en direction du point de rendez-vous.
Ils n’allaient pas très vite à cause de l’âne et la mule qui n’étaient clairement pas des bêtes de course. Mais ce genre de monture convenait à Arn qui n’était pas très à l’aise avec les chevaux bien plus nerveux. Velke trottinait tout en zigzagant entre les deux équidés qui prenaient tout leur temps, mais tant qu’ils avançaient, Arn n’allait pas chipoter.

Après cette longue marche, Arn arrêta ses animaux au point de rendez-vous qui se situait dans une clairière hors des sentiers battus. Seul dans cet endroit, le jeune soldat était pas du tout rassuré et avait armé son fusil et pointait en direction du moindre bruit. Velke était également nerveux. Par contre, les équidés avaient gardé leur attitude placide.

Au bout de dix minutes, les oreilles des animaux se dressèrent. Arn se mit sur ses gardes et finit par entendre un bruit de charrette en mouvement qui se dirigeait vers lui.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Desperados Corp [ft Kaylan Thomaes]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Desperados rouge
» Desperados "Red"
» Nouvelle Desperados
» DID Corp - Oda Nobunaga version inter. (S70005B)
» DID Corp - Date Masamune version inter. (S70001B)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan Rpg :: Pendant l'attaque :: Le mur Rose :: Centre du mur-
Sauter vers: