Attack on Titan Rpg

Forum rpg sur le manga/anime l'Attaque des Titans
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Caporal-chef
Messages : 231
Date d'inscription : 13/01/2017
MessageSujet: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   27/3/2017, 23:13

Un jour je serai le meilleur dresseur…


feat. Erwin Smith

Les Pokémons.

Tout le monde dans cet univers connait ces petites créatures parfois mignonnes, parfois magnifiques, parfois grotesques ou carrément laides. Chaque personne a son Pokémon préféré. Et ne me demandez pas lequel il s’agit pour moi j’aurai bien du mal à vous répondre tellement ils sont nombreux ! Une chose est sure : J’aime le genre canidé ! Les clébards quoi. Ça tient certainement du fait que le premier Pokémon avec qui je me suis familiarisé était un de ceux-là. Pour être plus précis c’est Malosse tout beau et adorable. C’était celui que mon père avait capturé et qui vivait nous avant que cet enfoiré ne se tire avec en nous abandonnant comme des vieilles merdes, ma mère et moi.

Ici, tout le monde ne jure que par des Pokémons. J’entends parler de ces bestioles à longueur de temps et c’est profondément agaçant. Oh oui l’amitié entre les Pokémon et les humains comme c’est merveilleux. Moi je trouve que ça ressemble quand même à de l’esclavage ! On arrache des petites bestioles sauvages à leur milieu naturel pour les enfermer dans des boules moches et étriquées d’où ils ne sortent que pour se battre…. Si ce n’est pas un procédé incroyablement barbare alors qu’est-ce que c’est ?

Ha ne me sortez pas votre discoure sur le fait que les Pokémons aiment combattre et que c’est un plaisir pour eux d’appartenir à un dresseur. Je suis certain que c’est des conneries inventées pour se donner bonne conscience ça. J’y crois mais genre pas une seule seconde ! Je dirai même que si ça ne me faisait pas autant chier, je militerai dans une association luttant contre le dressage de ces bestioles. Qu’on les laisse à l’état sauvage ça sera trééés bien !

Enfin je dis ça…. Mais je ne faisais pas mon malin quand une horde de Paras m’est tombé dessus un jour. Mine de rien j’étais content qu’un mec vienne me filer un coup de main. Avec un seul de ses pokemons il a réussi à régler son compte aux Paras aussi nombreux que moches… un peu vexé dans mon orgueil et ma vanité, je me suis tiré sans même prendre le temps de le remercier ou de lui demander son identité…. De toute façon c’est pas comme si j’en avais quelque chose à blairer.

Je suis rentré chez moi passablement énervé. J’habite à Argenta. C’est une bourgade paisible située au nord de Kanto. C’est relativement calme et je vais pas mentir en disant que j’apprécie ce calme et cette plénitude que m’offre cette mini ville. Il n’y a pas grand-chose à y faire et la seule chose que je déplore est la présence d’une arène Pokémon qui attire tous les dresseurs du monde venus défier le champion. Moi…. Ca me laisse de marbre. Quand l’un deux m’accostent pour me demander la direction je les ignore ou leur donne de mauvaises indications exprès pour les faire chier ! Voila, j’ai ma petite vengeance satisfaite

Le comble de l’ironie c’est que bien que je ne porte pas un intérêt particulier aux pokemons, je bosse dans un endroit leur étant tout spécialement dédié. Je suis vendeur dans un Shop. Sur les étals s’accumulent des potions, des rappels, des baies, de CT et toutes sortes de matériel de soin ou de combat. Des dresseurs, j’en vois à la pelle toute la journée et ce n’est pas parce que je bosse dans le commercial que je fais un effort pour paraitre aimable ! S’ils sont pas comtents ils ont qu’à aller dans une autre boutique !

Je ne sais pas encore si je dois dire que j’aime ou non mon boulot. C’est un job que j’ai trouvé pour avoir de quoi bouffer. Ce n’est ni une passion ni un choix. J’ai pris ce qui m’est tombé sous la main. La seule chose que j’aime bien c’est pouvoir rencontrer des Pokémons très variés. Même si ca me casse les couilles quand les dresseurs se vantent avec satisfaction de ce qu’ils ont capturés ! Bande de cons !

Aujourd’hui, je quitte la boutique comme à mon habitude. Il est 19h30 et je n’ai pas trop loin où aller pour me rendre jusque chez moi. Mais je prends pourtant la direction opposée. Mon sac à dos fixé sur mes épaules et une casquette sur la tête, je me dirige vers le rivage situé à quelques encablures à l’est de la ville. J’aime bien pouvoir m’asseoir sur un rocher pour contempler simplement l’horizon… ça me donne presque une immense impression de liberté.

Je pose mon sac a côté de moi et j’en sort une trousse et un bloc de page à dessin. Mes doigts commencent à dessiner le coucher de soleil qui s’apprête à rejoindre la surface de la mer. C’est un spectacle assez merveilleux et époustouflant. Je rêve de réussir à dessiner un coucher de soleil parfait. Mais j’ai fait au moins deux cent essais sans qu’aucun ne me convienne. Il manque toujours quelque chose. Il y a des imperfections…
Ma main gratte frénétiquement le papier quand un petit bruit attire mon attention. Je relève la tête, à l’affut du moindre son autre que celui des vagues. Ca recommence. Le même couinement. C’est proche de moi . Je me relève après avoir posé mes affaires. Nouveau couinement, vers la droite. Je me fraye doucement un chemin entre les rochers en espérant ne pas glisser. Manquerait plus que je me retrouve la gueule par terre et les quatre fers en l’air.

Je fini par trouver l’origine de ce couinement. Mon visage reste sévère mais je tends les mains vers le pauvre Pokémon terrorisé. Je n’ai aucun mal à reconnaitre un Evoli. Mais ce dernier ne semble pas au mieux de sa forme. Il tremble, son pelage parait sale et il me regarde avec une peur évidente. Je me redresse pour faire un tour d’horizon. Personne. Est-ce que c’est un Pokémon sauvage ou un Pokémon ayant échappé à la vigilance de son dresseur ?

Ma langue claque contre mon palais et je tends les mains pour attraper le petit animal effrayé

« Allez viens… je vais pas te bouffer… »


Il se recroqueville et je m’immobilise. J’attends qui accepte ma présence puis j’arrive à le toucher et je le porte contre moi avec douceur. Un nouveau couinement lui échappe

« On dirait que t’es blessé…. Je vais t’emmener au centre Pokemon … »


Et après je fais quoi de lui ? déjà je suis pas dresseur et ensuite j’y connais rien en Pokémon. La seule chose qui me vient à l’esprit c’est que je vais être grave dans la merde si je dois l’adopter… Un soupire m’échappe et je retourne après de mes affaires. Ce n’est pas aujourd’hui que j’arriverai à faire mon coucher de soleil parfait.

J’ai posé l’évoli pendant que je range mon matériel dans mon sac. Il a essayé de se redresser pour marcher mais sa pathétique tentative me fait penser qu’au moins l’un de ses pattes es blessée. Un «  tch ! » m’échappe alors que je me met déjà à penser que c’est le résultat d’un combat sans pitié contre l’un de ses semblables.

Je me penche pour le reprendre contre moi. J’essaie de le caresser pour l’apaiser un peu tout en reprenant le chemin de la ville. Trop absorbé par cette bestiole dans mes bras je n’ai pas vu le mec planté jusque devant moi et dans lequel je m’emplafonne sans réelle délicatesse. L’évoli émit un gémissement plaintif sous le choc causé et, avec toute ma mauvaise foi, je ne peux m’empêcher de râler

« Pouvez pas faire attention non ? plutôt que de rester là planté comme un piquet en plein milieu du chemin ! »


Je caresse doucement l’Evoli pour essayer de le rassurer mais il s’agite de plus en plus en plus essayant de se débattre.

« Fais chier… arrête…. Tu griffes bordel, tu vas te faire mal ! »


En galère complète avec ma bestiole excitée, je foudroie le mec blond du regard

« Surtout m’aiderz pas hein, ça pourrait m’être utile ! »



Kuroko's Basket RPG

_________________
Merci Erwin pour cette sign' so fab...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   29/3/2017, 00:18

reine de la mauvaise manip....


Dernière édition par Erwin Smith le 29/3/2017, 23:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Caporal-chef
Messages : 231
Date d'inscription : 13/01/2017
MessageSujet: Re: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   29/3/2017, 14:28

Un jour je serai le meilleur dresseur…


feat. Erwin Smith

Je vais vous dire pourquoi je n’aime pas les dresseurs. Parce qu’ils se prennent pour dieu. Ils pensent qu’ils ont droit de vie ou de mort sur leur pokemon. La plupart d’entre eux ne pensent qu’à collectionner. Ils veulent des rares ! Des forts ! Des puissants ! Ils seraient prêt à tuer leur voisin pour avoir un pokemon chromatique. Mais aucun d’eux ne se soucie de leur créature ou de leur bienêtre.

Ha oui… moi aussi j’eu eut envie de faire mon voyage initiatique. J’ai voulu quitter la petite maison dans laquelle j’habitais avec ma mère à Carmin sur mer pour voyager et réussir à capturer et dresser des pokemons. Ma casquette bien visée sur ma tête et trois pauvres pokeballs dans mon sac à dos je me suis lancé à l’aventure. Au début c’était plutôt sympa. Je me souviens que j’étais excité comme un carapuce ! Tout se passais bien. J’ai réussi à obtenir mon premier badge d’arène et j’avais une dizaine de pokemon avec moi. Je switchais régulièrement pour ne pas les enfermer trop souvent dans leur ball…. Et puis ce jour est arrivé

Je venais, miracle parmi les miracles trouver un joli petit zigzaton Shiny. Son niveau était tout moisi mais je le trouvais adorable. J’en ai fait mon compagnon. On était en train de finir de traverser la forêt de Jade pour rejoindre la prochaine arène d’Argenta. Un mec m’est tombé dessus. Un dresseur… il a tout essayé pour m’échanger mon zigzaton contre un des siens. Il m’a même proposé un feunard que j’ai refusé. Je m’en bats les steaks de ses pokemons moi ! C’est le Zigaton mon compagnon ! Non content que je refuse et que je m’entête, il a commencé à devenir bien plus agressif avec le pauvre petit dresseur débutant que j’étais… Nous nous sommes bagarré. Non mais franchement. C’est les pokemons si sont censé se battre, pas les dresseurs. Ca ne m’a pas empêché de lui en coller une bonne. L’enfoiré ça ne l’a pas empêché non plus de prendre le dessus et de me foutre un coup qui m’a fichu ko. Quand je me suis réveillé on m’avait conduit à Argenta et mon Zizgaton m’a été volé… Et ca se dit dresseur….

J’ai cessé d’avoir envie d’être dresseur. Si c’est pour devenir comme ça et bien non ! Je passe mon tour. J’ai réalisé que les dresseurs n’étaient que des sales raclures prêtes à tout pour parvenir à leur fin. Pas un pour relever l’autre. Tous à courir stupidement pour avoir un badge grotesque qui ne vise qu’a se la péter devant ses sembles. Ouais t’as vu j’suis trois fort j’ai cinq badges… et j’ai surtout rien dans le citron !

Je ne suis jamais retourné à Carmin. Je suis resté à Argenta, là où on m’avait déposé. J’ai relâché mes pokemons dans la nature. Ils ne voulaient pas partir, ils restaient à  me suivre partout où que j’allais. C’est nul…. Je les ai coupés de leur espèce et je les relâche si loin de leur milieu naturel. Finalement je ne vaux pas mieux que tous ces enfoirés de dresseurs prétentieux …

L’évoli se débat dans mes bras et je ne sais pas quoi faire pour le calmer. Il me griffe et ses petites dents mordent même un de mes doigts. Je ne suis pas expert mais j’ai quand même quelques bases. J’arrive à en déduire qu’il ne doit pas avoir un niveau très elevé sinon ses mordillements seraient bien plus puissants.

Ma mauvaise humeur gagne encore en intensité quand je rendre dans le mec blond qui ne deigne même pas bouger de mon passage ! Il se contente de me regarder de ses yeux bleus et de ses gros sourcils broussailleux tout froncés. Le ton de sa voix m’indique clairement qu’il désapprouve ma façon de m’y prendre avec l’Evoli. Bah s’il est pas content il qu’a s’en occuper tiens !

-Pourquoi il n’est pas dans sa Pokéball ? Vu son état ce n’est pas raisonnable...

Oh cette belle accusation ! Monsieur me prend pour un dresseur inconscient ! De mieux en mieux ! Mes yeux gris le foudroient tel à Raichu  et je lui répond d’une voix plate sans aucun énervement

« Parce que je ne suis pas dresseur, que je n’ai pas de pokeball et que ce n’est pas mon pokemon »


Avant qu’il ne fasse un raccourci facile en me prenant pour un voleur de la Team Rocket, je me dépêche d’avouer sans le quitter de mon regard gris

« Je l’ai trouvé comme ça prêt d’un rocher ! J’vais pas le laisser crever alors je veux l’emmener au centre mais il arrête pas de faire chier »


Finalement, ne tenant plus je pose l’évoli par terre. Il essaie de se relever mais il chancelle avant de s’effondrer sur le côté. Je suis sûr qu’il a une patte blessée. Il n’arrive même pas à tenir debout. Tss ! C’est du propre ! Et puis qu’est ce qu’un évoli fiche prêt d’Argenta ! C’est pas leur milieu naturel ici ! Ça veut dire que le pokemon a été abandonné. Quand je dis que les dresseurs sont des salopards ! Il aurait pu le faire soigner avant de le libérer !

-Je ne suis pas du coin donc je ne sais pas où est le centre Pokémon, mais il faut l’y emmener au plus vite... Je vais lui donner des baies pour tenter de calmer sa douleur en attendant...s’il veut bien les manger...

N’ayant ni baie ni potion sur moi je préfère laisser le blond qui a l’air connaisseur en la matière. Un dresseur, à n’en pas douter vu qu’il se trimballe fièrement avec son noctali perché sur son épaule. En toute franchise je dois dire qu’il est beau, son Noctali. Il est majestueux et un peu mystérieux. C’est la première fois que j’en vois un en vrai de vrai. A la boutique j’ai déjà vu d’autres évolitions mais pas celui la

-Noctali... Hypnose...

Je déplore qu’on en soit arrivé là. Mais vu que le petit Evoli a refusé de prendre la baie gentiment proposée j’imagine qu’on avait pas le choix. Je m’agenouille et pose mon sac à dos devant moi. J’en sort une geste que j’avais emporté au cas où j’ai un peu froid à la tombée de la nuit. J’enroule l’évoli dedans avant de le prendre contre moi

« C’était obligé ça, l’hypnose ? tch ! On a combien de temps devant nous avant qu’il se réveille ? »

Je le tien contre mon torse en faisant attention de ne pas le blesser davantage. Si j’avais en face de moi le mec qui l’a laissé dans cet état je pense que je lui referais le portait tellement bien qu’il serait méconnaissable ! Une vraie mocheté ! Pire qu’un monaflemit…. Parce qu’entre nous, si c’est pas le pokemon le plus moche du pokedex on ne doit pas en être bien loin !

-Bon, tu sais où il est du coup ? Je t’y suis...

Je me mets en marche et passe devant lui sans un regard. Je le méprise sans même le connaitre. C’est un dresseur… je n’ai donc aucune confiance à avoir

« Ouais je sais où c’est…. »

Je me mets en marche et ma tête se baisse régulièrement pour être certain que mon évoli va bien. Enfin… mon évoli…. C’est pas le mien et ça ne le sera jamais ! Je refuse de m’attacher à un pokemon. Ca fait trop mal après quand il arrive une merde… J’ai toujours pas digéré l’histoire de mon zigzaton volé. Si ça se trouve le mec s’en est même débarrassé après… je suis écœuré …

Nous rentrons dans la ville et le centre Pokémon ne tarde pas à se profiler. J’ai gardé un silence complet alors que le blond me suit. J’ai rien à lui dire. Et j’ai pas envie qu’il me gave en me racontant sa vie. Je n’ai pas à le remercier non plus. Le pokemon n’est pas le mien alors ce n’est pas comme s’il venait de me rendre service

L’infirmière et ses cheveux roses poudrés me sourit derrière son comptoir. Ca fait des années que j’ai plus foutu les pieds dans un centre pokemon… Elle prend immédiatement en charge l’évoli

Je soupire et je vais m’asseoir sur un banc en attendant. Le blond m’y suit… à croire qu’il a rien de mieux à faire de sa soirée celui-là….

« Quoi encore ? Qu’est ce que vous me voulez ? »


Je prends une inspiration avant de soupirer

« Merci…. C’est ça que vous voulez ? Que je vous dise merci pour m’avoir aidé à soigner l’évoli ? »

J’attends un moment et mon regard tombe sur le noctali qui vient de se coucher aux pieds de son maitre. Les pokemons de type canidés sont vraiment les plus beaux… Quand j’étais dresseur j’en avais capturé qu’un seul : un pochiot…..  J’avais aussi un aspicot que j’avais fait évoluer en dardargnan. Ça m’avait pris du temps !

Mes yeux ne quittent pas le Noctali.

« Je peux le toucher ? »

J’attends son accord avant de tendre ma pain pour caresser l’animal. Il ferme ses grands yeux rouges et il semble apprécier le contact de ma main sur son pelage tout doux. C’est alors que je viens de me rappeler d’un truc. Je me redresse et fouille de nouveau dans mon sac pour en sortir une petite boite contenant des muffins que l’on vient de recevoir à la boutique. Le patron en a donné une boite à chaque employé. C’est des gâteaux pour pokemon et comme j’en ai pas j’ai pris la boite en me disant que je trouverai bien une bestiole sauvage à qui en faire profiter.

« Tiens…. Tu veux gouter ça ? »

J’ouvre la boite et j’en prend un pour lui donner. Les muffins noirs son pour les pokemons ténèbres. Je pense qu’il devrait aimer ! Il parait que ça augmente l’amitié… Bah… je m’en fout, j’ai pas besoin qu’il m’aime ce noctali mais si ça peut lui faire plaisir….

Je tends le reste de la boite au dresseur assis à coté de moi

« Vous pouvez les prendre…. Je les ai eu en cadeau à mon travail et comme je n’ai pas de pokemon ca me servira à rien…. »

J’attends de voir s’il accepte ou pas mon «  cadeau ». Enfin c’est pas pour lui ! Lui je m’en fou de sa gueule ! C’est pour ses pokemons…. Il serait bien con de refuser. La boite comprend un gâteau pour chacune des catégories de pokemon existantes. Ca faut une véritable petite fortune dans la boutique où je bosse. Pas moins de 7 000P ! Mais le fournisseur nous assure que c’est  qu’en essayant les produits qu’on peut réussir à mieux les vendre ensuite…. Pf… je hais le marketing presque autant que les dresseurs… des fois je m’arrive à me demander ce que je ne déteste pas dans ma vie….

«  qu’est ce qu’un dresseur comme vous vient faire à Argenta ? Pour le badge d’arène j’imagine…. »



Kuroko's Basket RPG

_________________
Merci Erwin pour cette sign' so fab...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   29/3/2017, 23:23

UN JOUR JE SERAI LE MEILLEUR DRESSEUR


feat. Livai ♥

En quinze ans, j’en ai vu des choses... Et j’ai largement eu le temps de déchanter quant à l’élevage de Pokémon. Petit, je pensais que tous étaient comme moi, des personnes passionnées voulant simplement s’amuser et devenir un bon dresseur en ayant pleins de petits amis... Mais visiblement je m’étais trompé et bercé d’illusions.

Je l’ai compris assez rapidement, c’était à Argenta justement, vu que c’était la première arène où je suis allé afin de tester la force du lien qui m’unissait à mes créatures, j’ai observé avec effroi bon nombre de mes confrères punir leurs compagnons parce qu’ils n’avaient « pas été à la hauteur »... Cela m’a révulsé !

J’ai compris beaucoup de choses en grandissant et en murissant, mais il y avait déjà certaines choses dont j’étais conscient à l’époque. Un match Pokémon c’est avant tout quelque chose qui se fait à deux. Ce n’est pas seulement envoyer sa bestiole en combattre une autre, c’est juste de la barbarie dans ce cas. Mais lorsque j’envoie mon Pokémon au combat, je sens comme un lien nous unir, une confiance mutuelle. Je dois donner les meilleurs ordres possible à mon ami afin qu’il l’accomplisse comme il se doit, je dois l’encourager et le soutenir.

Vous aurez beau avoir le Pokémon le plus puissant, si rien ne vous unis ensemble, s’il n’a pas confiance... Vous ne réussirez à rien en tirer. Je pars du principe qu’il faut connaître son Pokémon pour pouvoir exploiter au mieux ses capacités, ses forces et ses faiblesses. Bien qu’ils soient de la même espèce, deux Pikachu n’auront rien à voir, c’est pourquoi il faut tisser des liens avec eux, et apprendre à les connaître.

Evidemment, si tous les dresseurs pensaient comme moi, ce serait bien trop beau. Mais je continue à penser que c’est quelque chose de possible, un jour. Il suffit de faire évoluer les mentalités et de punir ceux qui maltraitent leurs compagnons. J’aimerais avoir les moyens de faire tout ça, mais malgré ma position ce n’est pas le cas. Cependant je m’efforce de faire mon possible pour faire avancer la cause de la protection des Pokémon et j’espère que cela portera ses fruits. Je suis heureux rien qu’à l’idée que j’ai pu en sauver quelques uns, cela me rend très fier, bien que je ne fasse pas tout cela pour me vanter, au contraire.

En attendant c’est la petite boule de poils en face de moi qui m’inquiète, il est vraiment dans un sale état et ça me fait mal de le voir ainsi. Heureusement que j’ai appris à me contrôler avec les années sinon j’aurais été capable de foutre un bon coup dans le bide de son incapable de dresseur...

-Parce que je ne suis pas dresseur, que je n’ai pas de pokeball et que ce n’est pas mon pokemon. Je l’ai trouvé comme ça prêt d’un rocher ! J’vais pas le laisser crever alors je veux l’emmener au centre mais il arrête pas de faire chier

Oh... Bon je me suis peut-être emballer à son sujet, voilà, quand je disais que c’était bien que je soigne mon impulsivité... Haha... Bref, le problème reste le même pour l’Evoli. Si le petit brun n’est pas son dresseur, c’est qu’il a forcément été abandonné étant donné qu’Argenta n’est clairement pas un nid à Evoli... Ce qui rend la chose d’autant plus cruelle car si ce mec ne l’avait pas trouvé il aurait pu y passer, rester dehors et blessé par ce froid... J’imagine qu’en plus son dresseur ne s’en veux même pas. Raclure.

Ce n’est pas le moment de m’emporter envers son hypothétique dresseur que je ne croiserais surement jamais, je dois rester calme et tenter de protéger au mieux l’Evoli, vu que son sauveur ne semble pas s’y connaître des masses. La pauvre bête refuse de manger mes baies, je m’en étais un peu douté, dans son état il ne doit pas avoir envie de manger, seulement de se reposer... Mais bon j’aurais quand même essayé avant de l’attaquer sans vergogne. Cela ne me fait pas vraiment plaisir d’en arriver là mais c’était la solution la plus simple et la plus efficace.

Je regarde la bestiole s’endormir et le petit brun l’enrouler dans sa veste, c’est plutôt malin afin que sa température corporelle ne baisse pas.

-C’était obligé ça, l’hypnose ? tch ! On a combien de temps devant nous avant qu’il se réveille ?


-Oui c’était nécessaire sinon il aurait continué à se débattre et il se serait blessé d’autant plus. Là il dort alors son état n’empire pas... L’hypnose est assez aléatoire mais je pense qu’on a un bon quart d’heure vu son état...


Et puis faut dire que Noctali est particulièrement efficace aussi, mais je me garde de la dire car je ne pense pas que ce soit le moment de lancer des fleurs à mon bébé d’amour.

Ce dernier revient d’ailleurs sur mon épaule en se frottant à moi pour un calin alors que je commence à avancer pour suivre mon comparse qui me dit savoir où se trouve le centre. Je lève la main et gratouille le cou de Noctali tout en avançant, me penchant parfois pour observer que l’Evoli ne se soit pas réveillé.

Par chance, il dort encore lorsqu’on arrive au centre, au moins la prise en charge est facilitée et l’infirmière Joëlle s’en occupe rapidement, suivie de près par son Leveinard. Je suis quand même rassuré mais je vais tout de même sur le banc à côté du brun, afin d’attendre les éventuels résultats de son osculation, je suis inquiet moi !

-Quoi encore ? Qu’est ce que vous me voulez ?

-Hm ?

-Merci…. C’est ça que vous voulez ? Que je vous dise merci pour m’avoir aidé à soigner l’évoli ?


Je hausse un sourcil à ses propos, en plus d’être vachement agressif il est désagréable...

-J’attend de voir comment il va c’est tout. Je m’en contrefiche que vous me soyez reconnaissant, je ne l’ai pas fait pour vous mais pour lui.

Je lève les yeux au ciel avant de me détendre un peu sur le banc, je retire ma veste et je la plie sur l’accoudoir en regardant autour de nous pour me familiariser avec les lieux. Je m’en veux un peu d’avoir été aussi froid avec lui, ce n’est pas mon genre ce garçon ne m’a rien fait... Mais j’ai horreur qu’on croit que je fait les choses par intéressement, qu’est ce que j’en ai à carrer de son merci à deux balles même pas sincère ? Arf.

M’enfin il en faut plus pour m’énerver, et puis sentir Noctali à mes pieds a le don de me calmer, je me sens toujours mieux lorsqu’il est à mes côtés.

-Je peux le toucher ?

Je baisse les yeux vers mon voisin et je hoche la tête.

-Oui allez y. Il adore les gratouilles dans le cou...

Mais ses préférées c’est sous les oreilles.... Sauf que je garde cette info pour moi comme ça je lui le seul à lui faire ses caresses préférées hinhin c’est un plan diabolique pour qu’il n’aime que moi pour toujours.

-Tiens…. Tu veux gouter ça ?


Enfin, c’est sur que si monsieur à côté lui donne des muffins c’est pas du jeu aussi, il le prend par les sentiments c’est déloyal... De ce côté je dois avouer que Noctali et moi on se ressemble pas du tout, je suis loin d’être quelqu’un de gourmand alors que lui grignote n’importe quelle sucrerie qui traine... Il est déjà tombé malade plusieurs fois à cause de ça ce glouton... Pire qu’un Goinfrex...

Je fais un petit sourire quand je le vois commencer à grignoter, il semble vraiment apprécier.

-Vous pouvez les prendre…. Je les ai eu en cadeau à mon travail et comme je n’ai pas de pokemon ca me servira à rien…

-Oh ? Ben merci c’est sympa ! Vous travaillez où si je peux me permettre ?


Je le regarde avant de jeter un œil à la boite en question, je reconnais ces boite pour contenir des muffins vachement chers...et cette boite en contient un de chaque alors elle doit valoir une fortune. Je connais certains de mes Pokémon qui seraient bien heureux d’en manger ! Cela me fait d’ailleurs penser que je voulais aller dans un centre aussi pour pouvoir me faire transférer certains vu que je ne voyage qu’avec Noctali depuis Bourg Palette...

-Excusez moi je dois passer un coup de fil... Je peux vous confier Noctali en attendant ?

Je le regarde en attendant qu’il accepte et je vais en direction de la plateforme téléphonique pour contacter Hansie au refuge. Evidemment je suis obligé de la calmer derrière l’écran, parce qu’on doit l’entendre à l’autre bout de la ville tellement elle piaille... Je lui demande quelques nouvelles avant qu’elle ne me transfère quelques Pokémon, notamment Dracaufeu que j’avais laissé la bas afin qu’il se repose, il s’était blessé lors de notre dernier voyage et il avait besoin de récupérer.

Je termine l’appel assez rapidement, avec elle ça peut durer des heures et je suis trop crevé pour assumer une conversation avec cette folle... Une fois que j’ai mes cinq pokéball je reviens auprès de Noctali et de son nouveau meilleur ami vu comme il se frotte à lui...

-Vous avez l’air de bien vous entendre...

Je lui fais un petit sourire avant de l’écouter me parler, limite ça m’étonne à chaque fois qu’il m’adresse la parole.

-Qu’est ce qu’un dresseur comme vous vient faire à Argenta ? Pour le badge d’arène j’imagine…

Un petit rire m’échappe et je m’installe plus confortablement sur le banc.

-Ohla non... Ca fait longtemps que je ne fais plus la course aux badges, c’était bien quand j’étais gosse... Je vais à Lavanville.


Je lève les yeux au ciel. De toute façon les badges je les ais déjà tous, ce n’est pas comme si cela allait constituer un vrai challenge pour moi. Et puis cela fait presque une dizaine d’année que je suis le maitre invaincu de la ligue indigo, alors les badges comprenez bien que je m’en fiche. J’ai tenté d’en gagner dans d’autres régions mais cela ne m’intéressait déjà plus vraiment. J’aime toujours autant les combats Pokémon, mais je n’aime pas spécialement l’esprit dans certaines arènes que je préfère éviter à présent.

Je m’apprête à lui demander pourquoi lui n’est pas un dresseur quand une lumière et un gros bruit me coupe et me fait grandement sursauté.

-Bordel Dracaufeu je t’ai déjà dit un million de fois de pas faire ça !!

Je soupire bruyamment en fronçant les sourcils avant de m’adoucir quand il s’approche pour le câlin des retrouvailles... Il a toujours eu la fâcheuse manie de sortir de sa pokéball sans que je ne l’ai invité à le faire, que ce soit pendant un match ou...n’importe quand !!

Je n’aime pas quand il fait ça car il pourrait être en danger, mais je n’arrive pas à le gronder plus de 3 secondes. Surtout que cela faisait plus d’une semaine que je ne l’avais pas vu alors il m’a manqué... cet idiot.

On se fait un petit câlin avant que je ne me recule pour prendre la boite de muffin et de sortir le rouge.

-Tiens, cadeau de bon retour mon gros~




Kuroko's Basket RPG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Caporal-chef
Messages : 231
Date d'inscription : 13/01/2017
MessageSujet: Re: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   30/3/2017, 10:09

Un jour je serai le meilleur dresseur…


feat. Erwin Smith

Ca me parait tellement loin la dernière fois où j’ai dû m’occuper d’un pokemon. J’en voit passer tous les jours à la boutique où je travaille mais je m’entretiens davantage avec leurs dresseurs qu’avec les petites créatures. Pourtant c’est pas l’envie qui me manque de foutre à certain un bon coup de pied au cul. Ce qui me gonfle le plus c’est ceux qui achètent des pokeballs par paquet ! Genre des lots de 10 exprès pour avoir l’honor ball que nous offrons en cadeau.

C’est pas tant le fait qu’ils achètent plein de balls qui me gave. Ils font ce qu’ils veulent de leur thune ça me regarde pas et limite ca m’arrange même plutôt dans la mesure où je suis commissionné sur les ventes. Non. Ce qui me dérange c’est que je sais qu’ils vont en faire un usage massif pour capturer des Pokémon qu’ils vont ensuite laisser moisir dans leur ball sans leur offrir le moindre amour. Comment peut-on être attentif à tous les Pokémons qu’on a si on en capture plus d’une centaine ? Certains auront fatalement été capturé pour ne plus jamais revoir le jour après. Je trouve ça écœurant. A vomir ! Je n’ai jamais été ainsi lorsque j’étais dresseur et je continuerai à penser que ce n’est pas cet esprit que doit posséder un vrai dresseur. La collection à tout prix doit être abolie. Voila !!!

Ha j’ai bien conscience d’être catégorique dans mes propos et je m’en balance royalement. Je me suis déjà engueulé avec plusieurs clients à cause de ça. Je ne compte même plus le nombre de fois où j’ai été convoqué dans le bureau de mon patron pour mon comportement trop impulsif et agressif vis-à-vis des clients. Mais s’il est pas content il à qu’à me virer ! Je n’ai toujours pas compris pourquoi il ne l’avait pas fait !

Je n’ai plus beaucoup de souvenirs des cours appris à l’école Pokémon sur les soins ou le dressage. Dans mon malheur j’ai de la chance d’être tombé sur le dresseur avec son noctali. Visiblement il maitrise le sujet, lui. Il n’a pas hésité à lancer l’attaque hypnose même si je désapprouve le procédé. Je dois avouer que ça a été efficace. Le petit évoli s’est endormi et je peux le transporter jusqu’au centre sans risquer de le blesser davantage.

Putain si je tenais l’enfoiré qui l’a laissé comme ça. Je crois que je lui éclaterai la gueule à coup de savate !

Au centre je dépose Evoli à l’infirmière Joelle. Tout le monde la connait ici, Joelle. Son amour pour les Pokémon n’a d’égale que sa gentillesse. Quand je lui dépose la petite créature estropiée elle ne me juge pas comme l’a fait l’autre dresseur qui, a première vue, m’a pris pour le responsable de l’état pathétique dans lequelle l’évoli se trouve. Non. L’infirmière ne me pose pas de question. Elle se contente de l’emporter et d’aller le soigner.

J’aurai pu rentrer chez moi directement comme si de rien n’était. Qu’est-ce que j’en ai à foutre de ce pokemon de toute façon vu que ce n’est pas le mien. Mais je lui ai sauvé la vie et il se retrouve sans plus personne maintenant. Si je me tirais je ne vaudrais pas mieux que son enfoiré de dresseur… Alors je pose mon cul sur la chaise pour attendre de ses nouvelles et s’il le faut je le prendrai chez moi jusqu’à son rétablissement complet. Ouai, j’ai un cœur moi ! Même s’il est bien caché

Le dresseur au noctali se fout assit à côté de moi et avec ma délicatesse habituelle je ne peux pas m’empêcher de lui aboyer dessus. Sa réponse est laconique. Il la dit simplement, sans agressivité ni colère. Ça m’énerverait presque encore plus

-J’attends de voir comment il va c’est tout. Je m’en contrefiche que vous me soyez reconnaissant, je ne l’ai pas fait pour vous mais pour lui.

Je ne réponds pas. Je tourne la tête sur le côté pour éviter son regard. J’attends un moment dans cette position. Un silence pesant se mure entre nous et je le romps en lui demandant l’autorisation de caresser son noctali.

-Oui allez-y. Il adore les gratouilles dans le cou...

Ma main glisse sur le pelage de l’animal. Il ferme les yeux et il tend sa tête vers moi comme pour me réclamer davantage de câlins. C’est un petit affectueux ! Il a l’air d’aimer les papouilles et je suis les conseils de son maitre en laissant ma main glisser dans son cou. En effet il adore ça ! Ma main remonte doucement sur sa petite tête pour venir gratouiller sous ses oreilles. Ha !! Il a l’air encore plus heureux vu sa réaction. J’aurai trouvé un point sensible ?

Bien parti sur ma lancée je lui propose un des muffins que j’ai eu au travail. Tu parles qu’il allait pas se priver ! Il a avalé ça comme un glouton ! Je le comprends, bouffer c’est la vie ! Si j’écoutais un peu plus souvent mon estomac je passerai ma vie à m’empiffrer de cochonneries…. Heureusement que ma morphologie me permet de céder au pécher de gourmandise sans en payer le prix sur la balance…. Déjà que je suis petit… si en plus j’étais gros…. Je ressemblerais rapidement à un tonneau… Un vrai goinfrex

J’offre la fin de la boite au dresseur du noctali. Il saura en faire bon usage là où les muffins m’auraient été d’aucune utilité.

-Oh ? Ben merci c’est sympa ! Vous travaillez où si je peux me permettre ?

Je me penche de nouveau pour donner quelques caresses au noctali avant de me redresser et de lui répondre.

« Je travaille au PokeShop d’Argenta…. »

C’est loin d’être le travail le plus épanouissant du monde mais ça me permet de gagner ma vie et ça me convient. Je n’ai jamais eu la folie des grandeurs. A quoi bon gagner plus d’argent qu’on ne peut en dépenser. Je ne suis pas matérialiste non plus. Si c’est dépenser ses sous pour entasser dans une maison des trucs dont on ne se sert pas ça n’a aucun intérêt. J’utilise mon argent pour vivre à ma convenance. Je me fais plaisir, j’économise et ça s’arrête là. Je n’ai nullement besoin de plus. Je ne saurai d’ailleurs pas quoi faire si je possédais trop d’argent….

-Excusez moi je dois passer un coup de fil... Je peux vous confier Noctali en attendant ?

Je ne réponds pas et j’hausse les épaules pour acquiescer. Il se lève et je le vois approcher d’un des ordinateur utilisé par les dresseurs pour le stockage et le transfère de Pokémon. Le noctali s’est déplacé pour se coucher à mes pieds. Il se frotte à moi afin de quémander des caresses et je ne me prive pas de lui donner.

En définitive c’est bizarre de constater comme je peux être mal à l’aise avec un humain et comme je peux être affectueux avec un Pokémon. C’est comme si j’avais deux personnalités…. Je n’ai plus aucune confiance en l’humanité. Et j’ai déversé cette confiance perdue dans ces petites créatures qui ne m’ont jusqu’à présent jamais déçue. Eux au moins ils ne sont pas stupides. Ils ne sont pas cupides non plus. Ils ne sont pas cruels….

Je regarde le noctali et je lui adresse même un petit sourire. T’es chanceux toi tu sais ? C’est pas souvent que j’arrive à me défaire de ma mine renfrognée !

« Ca a l’air d’être un bon maitre que tu as là… Tu as de la chance. Il t’aime beaucoup je crois »

Ma tête se redresse brusquement quand une voix criarde retentie dans le centre. Je comprends rapidement que c’est l’interlocuteur du dresseur. Je ne comprends pas ce qui se dit mais je reconnais une voix féminine. Sa femme sans doute. En tout cas ça a l’air d’être une excitée de la vie !!

Il revient prêt de moi avec son sourire. Je continu à rester penché pour caresser son Pokémon

-Vous avez l’air de bien vous entendre...

« Noctali est adorable…»

Je ne peux pas m’empêcher de lui demander ce qu’il fiche ici. Argenta est la ville de base pour commencer à collectionner les badges Pokémon. Les dresseurs qui viennent ici sont souvent des débutants. C’est pour ça qu’ils m’agacent autant. Mais lui, il n’a pas la carrure d’un gamin en quête d’aventure. Il a l’air expérimenté et sa connaissance des Pokémons semble assez étendue sur le sujet

-Ohla non... Ca fait longtemps que je ne fais plus la course aux badges, c’était bien quand j’étais gosse... Je vais à Lavanville.

« A Lavanville ? Je vois….. »


Lavanville est une ville bien plus grande d’Argenta… Ici c’est un peu la compagne Alors que là bas c’est carrément la mégapole ! Il y a des dresseurs, des boutiques et tout un tas de choses que je n’ai jamais vu jusqu’à présent. Je ne m’y suis jamais rendu et Lavanville aurait été ma prochaine ville étape si je n’avais pas soudainement stoppé mon voyage initiatique à la quête des badges de dresseur.

J’ouvre la bouche pour prendre la parole quand un bruit sourd et un éclair rouge se mit à jaillir soudainement. Je sursaute et Noctali, allongé contre mes jambes, bondit à son tour. Putain mais qu’est ce que c’est ?

-Bordel Dracaufeu je t’ai déjà dit un million de fois de pas faire ça !!


Je reste stoïque. Incapable de bouger. Mes yeux sont braqués sur le Dracaufeu majestueux qui vient de sortir tout seul de sa pokeball. Visiblement il est du genre capricieux si j’en crois les propose de son dresseur.

Un Dracaufeu. C’est la première fois que j’en voit un en chair et en flamme ! J’en reste sans voix et incapable de réagir. Ça a toujours été mon pokemon préféré. Quand j’étais petit, dans les livres illustrés que je regardais sans me lasser, c’était toujours lui que j’admirais. Je n’en avais jamais rencontré jusqu’à présent. Faut dire que c’est pas le genre de pokemon qu’on croise facilement !

-Tiens, cadeau de bon retour mon gros~


Il y a visiblement une forte complicité entre le Dracaufeu et son dresseur. Limite je serai jaloux…. Jaloux ne de pas avoir un pokemon avec qui m’avoir lié d’amitié de cette façon. C’était le cas autrefois, avec mon zigzaton…. Il n’avait pas de quoi époustoufler la galerie mais je m’étais fortement attaché à lui. Il m’arrive encore maintenant de me demander ce qu’il devient. J’espère que le dresseur qui le possède en prends soin…

Une fois l’état de choc passé je retrouve l’usage de la parole. Un dracaufeu ! Je ne peux pas m’empêcher de me lever de mon siège et je m’approche un peu tout en gardant une distance de sécurité. Je n’ai pas envie de me faire cramer le cul

« C’est votre pokemon ? Il est impressionnant…. Je n’en ai jamais vu avant. Vous possédez beaucoup de pokemon ? »

Si je ne me retenais pas je lui sautait bien dessus pour ne serait-ce que pouvoir le toucher. Mais le type dragon n’est pas des plus docile et je n’ai vraiment pas envie de tenter le diable. Mais avouons-le, il est majestueux ! La forme de son visage, sa queue puissante réhaussée de cette flamme caractéristique, ses grandes ailes repliées. Bordel !

« Il a quel niveau ? »

Je réfléchit une seconde avant de reprendre la parole. Je fouille dans ma mémoire pour retrouver quelques souvenirs qu’autrefois je connaissais par cœur

« Ils évoluent en Dracaufeu niveau 36 mais lui, il est bien plus puissant que ça, ça se voit… »

J’aurai pu rester comme ça encore un moment, juste à le contempler. Haaaaa ! putain si j’avais le temps j’aurais bien sorti mon matériel à dessin pour faire son portrait. Mais l’infirmière Joelle ne m’en laisse pas le temps et elle revient vers moi en tenant dans ses bras le petit Evoli qui parait aller beaucoup mieux. Dés que l’animal me voit il me saute dessus et j’ai à peine le temps de lui tendre les bras pour le réceptionner, surpris par sa réaction. C’est quoi ce soudain élan d’affection ? il me fait quoi l’évoli là ?

« Votre Evoli est parfaitement soigné ! Il semble ravi de retrouver son maitre »


Quoi ? Mon regard passe de l’infirmière au dresseur blond. J’ouvre la bouche pour protester mais elle ne m’en laisse pas le temps. Après une courbette elle s’éclipse déjà pour soigner d’autres patients. Ma langue claque contre mon palais alors que l’évoli n’en finit plus de me câliner. Je le caresse machinalement tout en râlant en mon fort intérieur

« Pf… Me v’la bien…. »

Je soupire de lassitude avant de regarder le blond. Une idée me vient à l’esprit sans que je sache dire si je vais le regretter ou pas ensuite

« Dites…. Vous qui êtes dresseur, vous voulez pas m’aider ? Je dois en faire quoi de l’Evoli ? Il est pas à moi… et je veux pas de Pokémon ! »


Mais maintenant qu’il est bien blotti dans mes bras je me rends compte que je ne peux pas le laisser dans la nature non plus, même s’il est en bonne santé. Ça m’a trop fait mal au cœur autrefois quand j’ai libéré mes quelques Pokémons… Mais je refuse de m’attacher… Ha ouais c’est beau l’amitié humain Pokémon. Et après ? On va encore me le voler ? ou il va lui arriver malheur et je vais être attristé ? Na c’est bon merci j’ai donné ! je préfère rester tout seul comme ça y a pas de surprise désagréable… mais bon… je ne peux pas…je ne n’arrive pas à me résigner à laisser l’évoli… je me sens responsable de lui après lui avoir sauvé la vie

« Je ne veux pas l’abandonner non plus…. Je sais pas trop faire et ça m’emmerde… »

Je lui gratouille la tête en le regardant

« Ha… t’as bien choisi ton moment pour débarquer dans ma vie toi… p’tit con va »

Je redresse ma tête pour regarder le dresseur et je soupire

« Je m’appelle Livaï… Livaï Ackerman. Et vous ? »



Kuroko's Basket RPG




_________________
Merci Erwin pour cette sign' so fab...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   30/3/2017, 12:40

UN JOUR JE SERAI LE MEILLEUR DRESSEUR


feat. Livai ♥

Quand j’ai vu cet Evoli mal en point, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à ceux que j’avais moi-même eut.

Noctali était mon prémier Evoli, je l’ai capturé lors de mon voyage à Johto, c’est d’ailleurs le premier Pokémon que j’ai obtenu là bas. A Kanto les Evoli sont très très rares et je n’avais jamais eu la chance d’en croiser un à l’état sauvage avant, j’étais excité comme une puce… Et depuis il ne m’a quasiment jamais quitté… je ne saurais expliquer le lien qui me lie à lui, et qui a été plus fort que celui avec tous les autres que j’ai eu ensuite.

N’allez pourtant pas croire que je ne les aime pas, au contraire, j’ai pris grand soin d’eux de leur naissance jusqu’à maintenant, mais ce n’était simplement pas aussi fort qu’avec Noctali. J’ai toujours été passionné par les Pokémon, et les Evoli m’ont sans cesse intrigués, tellement que j’ai décidé de les étudier pendant quelques années, voyageant un peu partout pour comprendre le mystère de leurs évolutions.

J’ai eu la chance de me voir confier plusieurs œufs de ces derniers, et je les ai élevés pendant un long moment, maintenant, j’ai en ma possession chacune de leurs évolutions connues, mais je suis certain qu’il en reste encore à découvrir. Par contre, je tiens à préciser que je ne les ai forcer à aucun moment !

Certains Pokémon n’évoluent pas de manière naturelle et ont besoin d’une pierre d’évolution pour que ce soit le cas. Et ce n’est pas rare que certains dresseurs forcent leurs Pokémon à évoluer afin qu’ils deviennent plus forts. Je trouve ce concept vraiment barbare, forcer ainsi un Pokémon à devenir ce qu’il n’a pas envie d’être… C’est d’autant plus vrai pour les Evoli qui se voient gagner un type en particulier, type qui ne leur correspond peut-être pas.

J’ai toujours essayé d’écouter et de comprendre les envies de mes Pokémon, et finalement, chacun de mes Evoli a décidé lui-même de son évolution et du moment où s’en sentirait prêt. J’ai été particulièrement heureux et ému lorsque Noctali a évolué, car comme le Mentali, il n’a pas besoin de pierre pour le faire mais d’être heureux… Cela voulait donc dire que j’arrivais à lui apporter assez de bonheur et de confiance pour qu’il devienne celui qu’il est aujourd’hui. Rien que d’en parler je suis encore ému.

L’évolution d’un de mes Pokémon m’a toujours apporté beaucoup de joie, et je suis vraiment fier de les avoir tous vu grandir. Malgré le fait que je possède bon nombre de Pokémon, je n’en ai jamais délaissé aucun, et ils portent tous une place particulière dans mon cœur.

Je suis d’ailleurs bien rassuré quand l’infirmière Joelle prend l’Evoli en charge, bien que ce ne soit pas le mien. Je ne peux m’empêcher de m’inquiéter et de vouloir m’assurer de son état, c’est pour cela que je tiens compagnie à mon charmant voisin de banc aussi aimable qu’une porte de prison. Ceci dit, je suis agréablement surpris de voir que ce comportement ne s’applique pas aux Pokémon vu avec quelle tendresse il caresse Noctali, cela m’arrache un petit sourire. Même s’il a finalement trouver l’endroit des oreilles que je gardais pour moi… Tristesse.

-Je travaille au PokeShop d’Argenta…

-Ah je vois, c’est pour ça que vous aviez des muffins…


Je lui fais un sourire poli, ça me rassure dans un sens… Que ferait un non dresseur avec des produits pour dresseur ? C’est le genre de trucs chelou dont je me méfie d’ordinaire, ça cache souvent un membre de la team rocket ou un mec pas clair. Mais finalement je l’ai sans doute jugé trop vite. Vu comment il est avec mon Pokémon et le fait qu’il ait voulu sauver Evoli, je pense que c’est un gars réglo, pas agréable, mais c’est le dernier de mes soucis.

C’est d’ailleurs parce qu’il ne me semble pas si dangereux que je peux me permettre de le laisser quelques minutes tout seul avec Noctali sans avoir peur de ne plus jamais le revoir. Même si de toute façon je fais confiance à ce dernier pour ne pas se laisser attraper, ce n’est pas avec quelques caresses qu’il va l’avoir dans la poche. Il arrive à sentir le danger lorsqu’il se présente et il s’en protège de façon efficace, je n’ai rien à craindre pour lui.

J’en profite donc pour discuter quelques instants avec Hansie et reprendre mes précieux compagnons. J’essaye de changer mon équipe assez souvent pour passer du temps avec chacun de mes petits monstres, mais je sais que certains sont trop biens au refuge pour vouloir partir à l’aventure, donc je les y laisse et je les retrouve quand je rentre. Il y en a cependant que j’ai presque toujours à mes côtés comme Dracaufeu qui ne me quitte pas depuis mon départ de Bourg Palette il y a presque 15 ans… Il se fait vieux le bougre !

Une fois le transfère effectué, je reviens auprès de mon compagnon de salle d’attente dont Noctali semble s’être entiché, la faute aux muffins et aux gratouilles ça !!

-Noctali est adorable…

-C’est bien vrai… Mais c’est étonnant, d’habitude les gens que je croise en ont un peu peur vu qu’il est de type ténèbres… mais pas vous… Je pense que ça lui fait plaisir qu’on ose le caresser.


Je lui fais un nouveau sourire avant de caresser l’animal et de me remettre à ma place. Je n’ai pas très envie de m’épancher sur le pourquoi de mon voyage vers Lavanville, notamment à un inconnu, donc je suis bien content qu’il ne me demande pas ce que je compte y faire. De toute façon, les gens qui vont la bas le font rarement pour passer des vacances en famille su vous voulez mon avis…

De toute façon la conversation a coupé court lorsque Dracaufeu est apparu. Il fait ça depuis qu’il est un tout petit Salamèche et j’ai beau lui répéter encore et encore que c’est dangereux et que je vais finir par le punir… Il s’en fou. Bon en même je ne l’ai jamais puni non plus, et j’ai du mal à être sérieux plus de trente secondes quand j’essaye de l’engueuler… Je suis un piètre dresseur par moment… Je me demande ce que ça donnerait si j’étais père de famille… Mais bon je ne veux pas d’enfant donc finalement je n’ai pas besoin de me poser cette question. Mes pokémon constituent ma famille à présent…

Je vois mon voisin se rapprocher, mais pas trop, sans doute de peur de se faire attaquer. Il est assez commun que les Dracaufeu ne se laissent pas approcher par n’importe qui, et c’est aussi le cas du mien, mais si je suis là et que je laisse la personne s’approcher il comprend qu’il n’a rien à craindre.

-C’est votre pokemon ? Il est impressionnant…. Je n’en ai jamais vu avant. Vous possédez beaucoup de pokemon ?

-J’en ai quelques uns, que j’ai ramené de mes différents voyages… Mais je ne m’intéresse pas au nombre… Je ne veux pas avoir l’impression de collectionner…


Je hausse les épaules et lui souris tout en caressant le crâne de Dracaufeu, il ne quitte pas le brun du regard en se demandant sans doute qui c’est. Je lui donne un petit coup de coude.

-Fais pas le malpoli dis bonjour

Et il se penche en direction du jeune homme et pousse un petit grognement avant de se redresser en fouettant l’air avec sa queue enflammée.

-Il a quel niveau ? Ils évoluent en Dracaufeu niveau 36 mais lui, il est bien plus puissant que ça, ça se voit…

-Il est au niveau maximum… En même temps c’était mon tout premier pokémon alors ça fait presque quinze ans que c’est mon compagnon… Il a eu le temps d’évoluer…


Et il faut dire que je lui aie apporté un soin tout particulier tant j’étais fier de l’obtenir. Le professeur Pokémon m’avait averti qu’un Salamèche était plus compliqué à dresser qu’un carapuce ou un bulbizarre mais je ne me suis pas démonter. Je voulais absolument un pokémon de type feu vu qu’ils font parti de mes préférés, et à aucun moment je n’ai regretté mon choix.

Je serais bien resté là des heures à parler de Dracaufeu mais nous sommes coupés par l’infirmière Joelle qui revient avec l’Evoli rétabli.

-Votre Evoli est parfaitement soigné ! Il semble ravi de retrouver son maitre


Ce dernier saute dans les bras du petit brun alors que la femme aux cheveux roses s’en va pour s’occuper d’autres patients, sans doute.
Je me retiens de rigoler devant la situation, le mec en train de bouder et sans doute s’appretant à râler, alors que cette boule de poils est en train de le caliner avec tout l’amour du monde… Tellement adorable !!!

-Pf… Me v’la bien….

Monsieur râle, mais cela ne l’empêche pas de le caresser malgré tout. Je commence à bien cerner son genre… Il râle il râle mais c’est juste histoire de se voiler la face et de ne pas devoir avouer qu’il est complètement sous le charme.

-Dites…. Vous qui êtes dresseur, vous voulez pas m’aider ? Je dois en faire quoi de l’Evoli ? Il est pas à moi… et je veux pas de Pokémon ! Je ne veux pas l’abandonner non plus…. Je sais pas trop faire et ça m’emmerde… Ha… t’as bien choisi ton moment pour débarquer dans ma vie toi… p’tit con  va


Je souris à la façon dont s'adresse à lui et je les regarde encore un peu tous les deux quand une idée me vient…

-Il est en effet hors de question de l’abandonner, vous devez sans doute le garder avec vous… Ou alors… Vous pouvez l’emmener au refuge de Parmanie, il sera bien traité là-bas, et peut-être qu’un dresseur de confiance voudra l’adopter… Et puis le temps du voyage vous pouvez réfléchir au fait de le garder ou non…


Je hausse les épaules et je lui fait un petit sourire rassurant tandis que Dracaufeu regarde l’Evoli par-dessus mon épaule.

-Je m’appelle Livaï… Livaï Ackerman. Et vous ?  

-Erwin Smith, enchanté.


Je lui aurais bien serré la main mais il a les deux bras de pris alors je me contente de faire une petite caresse à « son » Pokémon. Voilà une histoire qui se fini plutôt bien et je suis rassuré, maintenant je peux reprendre mon problème principal, à savoir où manger et où dormir, vu qu’il commence à se faire vachement tard…

Normalement les centre pokémon assurent un service de nuit de ce côté donc je pense me diriger vers cette option plus pratique… Je me tourne vers Livai.

-Pour fêter le rétablissement d’Evoli, je propose qu’on aille manger quelque chose c’est moi qui invite… Je pense que tout le monde doit avoir faim…

Je lui souris alors que Noctali et Dracaufeu semblent bien content à l’évocation d’un repas. Je hausse un sourcil et je croise les bras en m’adressant à ce dernier…

-Pourquoi tu es si impatient toi… ? Hansie t’as pas nourris ou quoi ? Vu ton ventre je suis pas sûr…

Et il tourne la tête en boudant à moitié, ce qui me fait beaucoup rire. On se dirige donc tous ensemble vers la partie restauration du centre. Ce n’est pas du 4 étoiles mais il y a de quoi nourrir tous les types de Pokémon et c’est plutôt pratique.

Je jette mon dévolu sur une table plutôt grande au fond afin de pouvoir libérer tout le monde –sauf Léviator et Lohklass qui ont besoin d’un bassin. Du coup, je peux profiter de retrouvailles rapides mais appréciables avec Lucario et Démolosse.

-Aller aller du calme… Rho…. Dites bonjour à Livai et Evoli plutôt…


Et je désigne les deux d’un coup de tête alors qu’ils s’en approchent pour le saluer. Je suis content d’être entouré d’eux pour le repas et ils prennent place alors qu’une serveuse arrive pour prendre la commande.


Kuroko's Basket RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Caporal-chef
Messages : 231
Date d'inscription : 13/01/2017
MessageSujet: Re: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   31/3/2017, 09:09

Un jour je serai le meilleur dresseur…


feat. Erwin Smith

J’ai toujours eut des problèmes d’insomnie. Cela fait des années que le sommeil me fuit. Ça a commencé quand mon père a quitté la maison. Au départ je me forçais à rester éveiller pour être là quand il reviendrait. Je l’ai attendu et attendu pendant des heures, des jours, des semaines…. Puis j’ai compris qu’il ne reviendrait pas cet enfoiré ! Il s’est tiré … Il m’a laissé seul avec ma mère et ma tristesse. J’avais beau lui demander pourquoi il ne revenait pas je n’avais que des larmes pour toute réponse. Alors j’ai cessé de poser des questions…

Durant mes longues nuits d’insomnie il m’arrive de refaire ma vie à ma façon. Je m’imagine ce que je pourrais être si je n’avais pas cessé mon aventure initiatique. Peut etre serait-je devenu l’un des meilleurs dresseurs pokemon. Peut-être même le champion d’arène de Kanto. Peut être que j’aurai même été jusqu’à visiter d’autres régions pour trouver des nouveaux compagnons avec qui me lier d’amitié.

J’ai déjà essayé de conter les wattouat pendant des heures mais rien à y faire. Le sommeil me fuit désespérément. Alors des fois je dresse des listes. La liste des pokémons que j’aurai rêvé de rencontrer. Comme Dracaufeu, Locklass, Milobellus, Evoli….. Ou bien la liste de ceux que je trouve les plus amusants. Comme les psychokwak, les canartichos ou Qulbutoke. les plus moches parmi lesquels Vigoroth, Miasmax ou Mamochon…Je suis certain de ne pas connaitre la totalité du pokedex recensé jusqu’à présent mais j’ai déjà une petite liste de favoris bien arrêtée. Je pourrais faire des listes sans jamais m’arrêter si cela me permettait à trouver un peu plus le sommeil. Mais mes yeux entourés de cernes épaisses trahissent le bon fonctionnement de ma technique.

Quand j’étais gamin, je me souvient que j’avais dressé une dream team. La liste des pokemons que je tenais absolument à avoir dans mon équipe. Dracaufeu figurait fièrement en tête de liste. Suivi de prêt par Locklass et Vipélièrre. Un pokemon de chaque élément principal. J’aurai complété mon équipe avec un pokemon électrique. Pourquoi pas Voltali. Suivi d’un de type ténèbres comme Lugulabre ou Pitrouille. Et finalement c’est un pokemon psy du genre de Gardevoir qui aurait complété l’équipe. Je pensais avoir trouvé la combinaison gagnante pour être le maitre de la ligue. Mais je n’ai jamais pu vérifier qui je m’étais planté ou si j’avais visé juste. J’ai été fauché dans mon élan bien avant d’avoir eu l’occasion de décrocher mon tout premier badge

A defaut d’etre dresseur je suis devenu vendeur. A force de rabacher toujours la meme chose aux clients néophytes ou tout simplement débiles, j’en suis arrivé à connaitre par coeur tout ce qu’on vend dans la boutique. Ce n’est pas le boulot de mes rêves, ça c’est certain. C’est un boulot alimentaire. Mais c’est mieux que rien.

-Ah je vois, c’est pour ça que vous aviez des muffins…


Evidemment que c’est pour ça ! Je ne suis pas amusé à aller chercher les baies dans toute la région pour en faire des gâteaux à pokemons ! Au moins mon cadeau semble plaire. Que ce soit à Noctali ou a son maitre. Noctali est vraiment un pokemon incroyablement doux et affectueux

-C’est bien vrai… Mais c’est étonnant, d’habitude les gens que je croise en ont un peu peur vu qu’il est de type ténèbres… mais pas vous… Je pense que ça lui fait plaisir qu’on ose le caresser.


Je hausse les épaules après l’avoir écouté. Ma main se glisse une dernière fois sous les oreilles de la créature qui lève la tête et ferme les yeux. Je vois qu’il apprécie vraiment et je retire ma main un peu à contre cœur de le priver d’autres câlins

« Les gens sont cons s’ils se limitent à ce genre de chose. Je ne vois pas pourquoi les pokemons ténèbres seraient plus agressifs ou effrayants que les autres…. J’en avais un quand j’étais tout gosse et il ne m’a jamais ni effrayé ni fait de mal. »


Je me souviens du démalosse  que mon père avait et je ne garde que des bons souvenirs avec lui. Il était d’une patience divine pour réussir à me supporter. Il aurait pu de nombreuse fois me griffer ou m’attaquer mais non, il n’avait jamais fait quoique ce soit d’autre que réclamer des câlins et des jeux ! Stupides étaient les gens qui se fiaient aux apparences des pokemons sans chercher à les comprendre.

L’apparition soudaine de Dracaufeu m’a surpris. J’ai fait un de ses bonds sur mon siège… j’en ai encore des frissons partout. Je ne sais pas si c’est la peur de voir débarquer un Dracaufeu devant moi de façon si soudaine ou si c’est de pouvoir en admirer un de mes propres yeux après avoir fantasmé cet instant des années durant pendant mon enfance.

Je ne peux pas m’empêcher de le regarder sous tous les angles pour m’assurer que ce n’est pas un mirage. Il a un air renfrogné qui ne m’encourage pas à m’approcher. J’suis pas con non plus…. Mais je dois dire que je me suis peut-être un peu trompé sur le compte du dresseur…. Il y a une forte complicité entre lui et ses pokemons. Il suffit de voir comment il leur parle et comment il les gâte. Ce n’est pas n’importe qui qui ferait ça. Du coup je suis curieux et je ne peux pas m’empêcher de lui poser quelques questions pour en savoir davantage sur lui

-J’en ai quelques-uns, que j’ai ramené de mes différents voyages… Mais je ne m’intéresse pas au nombre… Je ne veux pas avoir l’impression de collectionner…

De plus en plus intriguant. Un dresseur qui ne collectionne pas. Ça existe ça ? Ou bien serait ce moi qui me gourre depuis le départ. On ne me fera pas croire que les dresseurs ne cherchent pas la gloire en amassant le plus de pokemon possible. Je ne veux pas y croire. Lui même avoue en posséder beaucoup. Ils sont où là ses pokemons ? C’est bien il a Dracaufeu et Noctali mais le reste ? ça moisi dans des balls stockées quelque part ?

-Fais pas le malpoli dis bonjour


Je suis coupé dans ma réflexion par le Dracaufeu qui penche sa tête vers moi tout en remuant la queue. Mon regard passe de l’animal imposant et visiblement caractériel à celui de son dresseur que je question d’un regard un peu inquiet. J’hésite puis je lève la main pour caresser très doucement et avec prudence le cou massif du dragon orange. Sa queue fouette l’air en signe d’appréciation et un très léger rictus étire mes lèvres. Il vient me saluer, il serait impoli de ne pas lui répondre. Ca aurait été un humain j’en aurai eu rien à foutre et il aurait certainement eu un doigt levé bien haut pour toute salutation. Mais les pokemons c’est différent

« Salut….. »

Bon ouais je sais c’est concis comme salutation. Mais fallait que je lui dise quoi ? «  ouesh gros ca va ? ».

Intrigué comme je le suis je ne peux pas m’empêcher de poser de nouvelles questions sur le dracaufeu ici présent. Putain je crois que je n’ai pas parlé autant depuis des lustres en dehors de mon temps de travail ! Je me surprends moi-même….

-Il est au niveau maximum… En même temps c’était mon tout premier pokémon alors ça fait presque quinze ans que c’est mon compagnon… Il a eu le temps d’évoluer…


«  Quinze ans ? »


Je n’ai pas pu me retenir de m’esclaffer un peu plus fort que je ne l’aurai souhaité. Mes sourcils se sont réhaussés et je le regarde avec une stupéfaction non dissimulée. Quinze ans…. C’est beau… Si mon zigzaton ne m’avait pas été volé, nous aurions fêté notre dixième année commune…. Je lui aurai mis une bougie sur son muffin et il m’aurait rejoint en courant de gauche à droite avant de me sauter dessus.

Je ne vois pas pourquoi quoique je fasse le souvenir de mon zigzaton revient à la surface. Ca me hante sans que je n’arrive à oublier. Certains trouveront ca débile. Ils auront peut-être raison. D’autre me diront que je suis con, qu’il me suffisait d’aller capturer un autre zigzaton. C’est ceux les cons ! ils n’ont toujours pas compris que chaque pokemon, même d’une espèce similaire, sont unique. Comme les humains d’ailleurs.

Je suis quand même soulagé quand l’infirmière Joelle vient me rendre l’évoli. Il va bien et je préfère mille fois le voir ainsi que dans l’état déplorable dans lequel je l’ai trouvé. Il semble vouloir me remercier parce qu’il n’en finit plus de me câliner. Ces des léchouilles dans le cou, des petits coups de tête contre la mienne pour réclamer des câlins que je lui donne avec plaisir…. Mais avec réticence aussi. Parce que je sens que je suis déjà en train de m’attacher alors que je m’étais promis que ca n’arriverait plus jamais…. Je ne veux plus de pokemon….. Mais je ne peux pas l’abandonner pour autant. Ça me fait chier je suis perdu et ne sais plus quoi faire

-Il est en effet hors de question de l’abandonner, vous devez sans doute le garder avec vous… Ou alors… Vous pouvez l’emmener au refuge de Parmanie, il sera bien traité là-bas, et peut-être qu’un dresseur de confiance voudra l’adopter… Et puis le temps du voyage vous pouvez réfléchir au fait de le garder ou non…

Ce refuge…. Jen ai déjà entendu parler. Il parait que c’est un havre de paix pour les pokemons abandonnés. C’est un endroit qui recueille, soigne et élève les pokemons avec de nombreux bénévoles sur l’ancien terrain du parc safari. Evoli serait sans doute entre de bonnes mains là bas…..

« Hm…. » je hausse les épaules et mon regard croise celui noisette de mon petit compagnon.

Il n’a pas besoin de parler pour que je comprenne tout ce qu’il essaie de me dire. Il ne veut plus être abandonné. Ni au refuge ni nul par ailleurs. Il m’a choisi…. Et je serais la pire des ordures du monde si je refusais de m’occuper de lui

Toutefois la perspective d’aller jusqu’à refuge me séduit un peu, je dois l’avouer. Je prends quelques instants pour réfléchir à la possibilité de ce voyage. Je n’ai pas pris de congés depuis des lustres. Mon patron va gueuler mais il n’aura pas d’autre choix que de me les accorder. Ca devrait être faisable si seulement…

« Vous pourriez m’y accompagner ? Au refuge je veux dire…. Je n’ai pas de pokemon pour y aller en volant. Et si je fais le chemin à pieds je vais être emmerdés par les pokemons sauvages… vous serez mon garde du corps »

Ca se fait pas de ne pas connaitre le nom de son garde du corps donc je me présente et il en fait de même. Erwin. Voilà donc le nom que je peux coller sur la tronche du dresseur blond qui squatte à mes cotés depuis plus d’une heure maintenant. Il tends sa main pour caresser évoli. Pour ma part je me contente d’un léger acquiescement de la tête pour lui faire comprendre que je suis tout aussi enchanté que lui de faire sa connaissance. Le dire à haute voix m’écorcherait ma gueule alors je préfère agir comme ça.

-Pour fêter le rétablissement d’Evoli, je propose qu’on aille manger quelque chose c’est moi qui invite… Je pense que tout le monde doit avoir faim…

Bonne idée ! Je suis tellement affamé que je pourrai bouffer un wailord ! C’est une métaphore évidemment ! Je ne mange pas de wailord ca va de soit !

-Pourquoi tu es si impatient toi… ? Hansie t’as pas nourris ou quoi ? Vu ton ventre je suis pas sûr…


Je le regarde parler à son Dracaufeu et j’envie leur complicité. Il lui parle avec naturel et aisance… Ma tête se baisse et mes yeux se posent sur la boule de poils aux longues oreilles qui reposent dans mes bras. Je le gratouille doucement dans le cou et j’essaie de lui parler un peu comme le fait Erwin. Peut être que j’arriverai à tisser un début de relation avec mon nouveau compagnon

« Et toi tu as faim ? Après tout ce que tu as vécu tu dois être affamé…. »

Je me penche pour murmurer à son oreille comme si je lui disait un secret. Mais ma voix est juste assez forte pour que Erwin entende

«  Faut que t’en profite c’est Erwin qui paie ! Tu peux te gaver ! »

Je me redresse et croise le regard d’un bleu profond du dresseur. Ses pokemons ont l’air bien excités a l’idée d’aller manger et le mien aussi vu qu’il saute de mes bras pour aller…. sur le dos de Dracaufeu. J’ai écarquillé les yeux de peur qu’il se fasse éjecter sans sommation mais le dragon semble ne rien dire comme s’il avait l’habitude que des camardes grimpent ainsi sur lui. J’envoie tout de même un petit regard réprobateur à Evoli

« C’est pas prudent ca… tu vas avoir des emmerdes si tu fais ça à tous les pokemons que tu connais pas. »


Je suit le petit groupe jusqu’à resautant du centre. C’est un endroit où les dresseurs et les pokemons mangent ensembles. Il y a à manger pour tous et visiblement les pokemons d’Erwin connaissent bien ce genre d’endroit parce qu’ils trépignent tous d’impatience. Et quand je dis tous, je parle aussi de Lucario et de Démolosse qu’il viennent de sortir de leur ball et qui se joignent au reste du groupe.

Lucario j’en ai déjà vu à la boutique. Je ne suis pas plus impressionné que ça. Mais Démolosse…. Je revois celui que j’avais autrefois et ça me fait un petit pincement au cœur. Du coup, je préfère éviter de le regarder et je reporte mon attention sur mon évoli qui semble s’éclater avec ses nouveaux amis

-Aller aller du calme… Rho…. Dites bonjour à Livai et Evoli plutôt…

« Hein ? quoi ? »

J’ai pas le temps de réagir que je me fais assaillir par les deux nouveaux arrivant. Je fronce les sourcils et essai de prendre mon air le plus courroucé mais ça ne semble pas suffire à les éloigner vu que Noctali et Evoli me sautent dessus à leur tour. Ils doivent penser que c’est un jeu. Heureusement que Dracaufeu ne fait pas de même ou je fini écrasé et plat comme un Limonde !

«  Oui oui… allez…. Haaaa mais moi aussi je suis content de vous rencontrer »

J’essaie de les calmer et j’arrive à m’en débarrasser sous le regard amusé d’Erwin. Je fronce les sourcils et le regarde en m’installant à la table

« Même pas t’aurais bouger le petit doigts pour venir m’aider ! Garde du corps ingrat ! »

Ouais parce que le vouvoiement ça va bien deux secondes… on va pas y passer l’année .

Je m’installe à table et regarde ce qui est proposé. Les menus sont variés mais comme j’y connais rien je suis carrément largué. Du coup je repose le menu et je croise les bras sur la table en attendant qu’Erwin ait fait son choix. Je le regarde simplement, mes yeux s’attardant sur son visage serein

« Je prendrai la même chose que toi. Je te laisse commander pour Evoli, je ne sais pas ce qui est adapté pour lui »

A l’entente de son nom, mon compagnon me saute sur les genoux et s’y installe en attendant que les plats arrivent. Les autres sont en train de s’amuser et je les regarde un moment avant qu’un long soupire ne m’échappe. Ma tête repose sur la table où je me suis accoudé

« Le pokemon ténèbre dont je t’ai parlé tout à l’heure, c’était un Démolosse…. Quand j’étais petit je veux dire. C’était le pokemon de mon père. C’était un pokemon docile et extrêmement joueur de ce que je me souviens. Un peu comme le tien »

Je m’arrache à ma contemplation. Mon regard se pose sur le pokemon qui est sur mes genoux en train de me serviette de bouillotte vivante et poilue

« Je vais le garder…. L’évoli. Je suis sure que c’est un p’tit merdeux qui va pas arrêter de me faire chier mais je ne veux pas le laisser au refuge même si tu me garantis qu’il y sera bien. Il a besoin de moi… je crois…. Mais j’aimerai quand même aller jusque Parmanie. Ca tiens toujours pour que je t’accompagne ? »




Kuroko's Basket RPG

_________________
Merci Erwin pour cette sign' so fab...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   31/3/2017, 22:53

UN JOUR JE SERAI LE MEILLEUR DRESSEUR


feat. Livai ♥

Je n’ai jamais compris pourquoi certains Pokémon étaient rejetés...

Que ce soit à cause de leur type, de leur physique ou de leur réputation, toute excuse étaient bonne pour que certaines personnes les rejettent sans aucune gêne. Si les Pokémons seraient des humains, ce serait convenu comme étant du racisme, et ce serait puni par la loi... Pourtant, rien n’est fait pour ces créatures qui sont parfois maltraitées simplement parce qu’ils sont des Magicarpes ou des Tadmorv...

Je ne suis pas idiot non plus, je comprends bien certaines idées avancées... Les pokémons de type ténèbres ou spectre par exemple, peu de gens les apprécient car ils en ont peur... Et quand je vois avec quel plaisir mon Spectrum s’amuse à effrayer les gens, je ne peux pas leur donner tord... Mais il ne me semble pas que tous les pokémons de ces types soient des fantômes farceurs... Noctali par exemple... Il est vraiment adorable et affectueux comme l’a relevé le petit brun, pourtant beaucoup de monde évitent de s’en approcher.... Sans parler de mon Démolosse... Imaginez un peu, un mélange de ténèbres et de feu, attention...

Parce que le type feu aussi possède l’excellente réputation d’être celui de Pokémons agressifs... Rien qu’à voir l’hésitation de tout le monde avant de s’approcher de Dracaufeu.... Il est vrai que certains ont un caractère explosif, mais il ne faut pas en faire une généralité.

Bien sur je comprends qu’on soit prudent, je l’encourage même, car on ne sait pas comment un Pokémon a été élevé... Mais des agressifs il y en a partout, et ce n’est pas parce qu’il est de type feu qu’il l’est forcément plus qu’un type fée ! Pour preuve... J’ai déjà vu un Nymphali mordre quelqu’un alors que jamais mon Pyroli ou mon Noctali n’ont fait ça.

Je remarque aussi que le physique du Pokémon compte beaucoup plus que ce qu’il a à l’intérieur de lui... Il n’y a qu’à voir au refuge, nous accueillons souvent des pokémons jugés « moches » ou « pas vraiment mignons » comme des zigzatons, des smogos, des Boustiflor ou encore des Ortide... Je ne comprends pas pourquoi certains dresseurs les capture si c’est pour les abandonner ensuite car ils ne leur plaisent pas... Je me demande s’ils se rendent vraiment compte de ce qu’ils font, s’ils sont conscients d’avoir arraché des êtres vivants à leur milieu, à leur famille à leur vie... Pour les laisser ailleurs où ils ne connaissent rien, seuls et perdus...

-Les gens sont cons s’ils se limitent à ce genre de chose. Je ne vois pas pourquoi les pokemons ténèbres seraient plus agressifs ou effrayants que les autres…. J’en avais un quand j’étais tout gosse et il ne m’a jamais ni effrayé ni fait de mal.

-Je suis bien content de te l’entendre dire !


Je souris malgré moi, finalement, ce garçon n’est pas si désagréable qu’il en a l’air, il a une bonne manière de penser et j’imagine qu’il est loin d’être idiot vu qu’il m’a sorti à quel niveau un Reptincel évolue en Dracaufeu. Une fois sorti de l’école, peu de gens s’en souviennent...

Je ne le connais pas depuis très longtemps, mais j’ai le sentiment qu’il apprécie vraiment les Pokémons, et c’est rare de trouver quelqu’un qui puisse les aimer réellement, et non pas simplement pour sa propre gloire, surtout qu’il n’est même pas dresseur. Il m’intéresse et me donne envie de le connaître... Ce n’est pourtant pas mon genre... J’ai tendance à avoir un peu de mal à supporter les gens, mis à part ceux du refuge et quelques professionnels je ne parle pas à grand monde.

Je pense que c’est parce que les humains m’ont trop souvent déçus, j’ai vu défiler bon nombre de dresseur devant moi, que ce soit pendant mon voyage initiatique, ou depuis que je suis maitre de la ligue, et j’ai eu envie d’en frapper un bon nombre. En temps normal je ne pense pas être quelqu’un de méchant ou de violent, mais lorsque je vois le comportement de certains avec leurs compagnons, ça me débecte, et cela me donne envie de les écraser sans aucune forme de délicatesse... Mais dans l’histoire ce sont leurs Pokémons qui prennent les coups et je ne veux pas qu’ils payent encore plus pour les incapables qui les ont capturés.

Je ne me positionne pas en temps que dresseur parfait, je pense avoir mes défauts, et j’ai fais des mauvais choix durant ma carrière, surtout au début, mais je fais en sorte de me rattraper chaque jour en combattant pour la cause que je trouve juste.

Le sauveur de l’Evoli a l’air impressionné mais content de voir mon Dracaufeu, ça me fait plaisir et je suis satisfait quand je les regarde tous les deux, c’est attendrissant. J’ai l’impression que tout ce qui concerne Dracaufeu me rend tout guimauve de toute façon...Je l’aime trop.

-Quinze ans ?

-Quinze ans oui...


Je rigole doucement en voyant sa tête étonnée.

-Je l’ai eu le jour de mes 14 ans, ma mère ne voulait pas que je parte en voyage avant, donc le matin même de mon anniversaire je suis allé voir mon prof Pokémon qui m’a confié un Salamèche... Et il a bien grandi depuis...

Comme d’habitude je le regarde avec une profonde tendresse en lui caressant le haut du crâne. C’est sans doute parce que j’aime trop mes Pokémon que je n’ai jamais réussi à aimer quelqu’un jusqu’à présent. C’est un peu le grand malheur de la vie de ma mère, se dire qu’elle n’aura jamais de petits enfants ni de mariage à organiser...

Ce n’est pas faute d’avoir essayer, j’ai eu quelques relations... Mais jamais rien de très sérieux, parce que ces personnes ne comprenaient pas ce que je pouvais ressentir pour mes compagnons, ils voulaient prendre leur place, les éclipser... Et je ne l’ai pas accepté. Cependant je continue de croire qu’un jour je trouve quelqu’un qui me comprenne et qui accepte mes Pokémon ainsi que l’amour que je leur porte. Et puis si ce n’est pas le cas... Tant pis, je ne suis pas en manque d’affection.

L’Evoli par contre il a l’air d’en avoir besoin, et je pense que ce garçon serait capable de lui apporter... Je lui ai proposé de l’amener au refuge mais j’ai la certitude qu’il ne l’y laissera pas, vu comme il a déjà l’air de s’attacher à lui.

-Hm…Vous pourriez m’y accompagner ? Au refuge je veux dire…. Je n’ai pas de pokemon pour y aller en volant. Et si je fais le chemin à pieds je vais être emmerdés par les pokemons sauvages… vous serez mon garde du corps.

-Si tel est votre désir, maître.


Et je me prosterne dans une petite révérence avant de rigoler doucement. L’idée de faire le voyage avec lui m’est plutôt agréable, bien que je ne le connaisse que depuis une bonne heure seulement... J’sais pas, j’ai l’impression que c’est un mec bien et pas un petit pisseux qui va me souler avant même qu’on soit arrivés à Azuria.

Une fois que les présentations sont enfin faites, je propose d’aller manger et visiblement cette idée ne déplait à personne, bonne nouvelle. De toute façon j’y serais allé dans tous les cas, j’ai grave la dalle, c’est que ça creuse de marcher faut pas croire.

-Et toi tu as faim ? Après tout ce que tu as vécu tu dois être affamé…. Faut que t’en profite c’est Erwin qui paie ! Tu peux te gaver !

Je le regarde par-dessus mon épaule avec un petit sourire, je sais qu’il a fait exprès pour que j’entende... C’est pas l’Evoli le petit con, c’est lui ! Mais je sais qu’il ne pense pas à ce qu’il dit... Du moins, je l’imagine. Et même si je leur paye un repas à tous les deux cela sera toujours moins cher que la boite de muffins qu’il m’a offert, donc j’y gagne tout de même. D’ailleurs je devrais en donner un à Lucario... Mais je crois qu’il n’aime pas trop les sucreries, je lui proposerai au cas où après le repas.

-C’est pas prudent ca… tu vas avoir des emmerdes si tu fais ça à tous les pokemons que tu connais pas.

Je regarde Evoli mais ne rajoute rien, son nouveau maitre ayant bien expliquer la situation. A vrai dire, il a même de la chance que Dracaufeu ait été habitué au refuge à ce que tous les petits Pokémon jouent à lui grimper dessus, cela aurait été quelques années avant, la pauvre bête se serait fait étriper sans somation, j’étais le seul à pouvoir monter sur son dos sans craindre pour ma peau.  

En tous cas cet Evoli a l’air particulièrement joueur et aventurier, un petit casse-cou mais super affectueux. Adorable, mon dieu je ne résiste vraiment pas... Et ce qui est encore plus adorable c’est la façon dont Livai essaye d’avoir l’air mécontent aors que je sens bien qu’il apprécie la situation, rien qu’un petit peu. Je dois avouer que cela m’amuse pas mal à vrai dire... Mais je me retiens de rire, il est capable de me frapper je suis sur !

-Même pas t’aurais bouger le petit doigt pour venir m’aider ! Garde du corps ingrat !

-C’est vrai que tu étais en grand danger... J’ai failli à ma tâche au bout de 5 minutes, je suis un garde du corps en carton...


Je lui fais un petit sourire en levant les yeux au ciel. Rapidement tout le monde se calme autour de la table et les Pokémons sont déjà prêts à attendre leur nourriture. C’est dingue comme cette dernière a plus de pouvoir sur eux que moi, j’en serais presque vexé...

-Je prendrai la même chose que toi. Je te laisse commander pour Evoli, je ne sais pas ce qui est adapté pour lui

-Il est de type normal alors il peut manger n’importe quoi, ceci dit le goût de certains aliments pour d’autres types risquent de ne pas lui plaire... Ou au contraire il pourrait adorer... Mais je pense que le mieux serait de lui prendre le menu B, c’est assez neutre et ça plait à tous les pokémons en général.


J’attends que la serveuse arrive afin de commander pour tout le monde. Je jette un œil à Livai après avoir commandé mon plat, vu qu’il prend le même je veux être certain que cela lui plait un minimum. Vu qu’il ne semble pas s’y opposé je remercie la serveuse une fois qu’elle s’en va.

-Le Pokémon ténèbres dont je t’ai parlé tout à l’heure, c’était un Démolosse…. Quand j’étais petit je veux dire. C’était le Pokémon de mon père. C’était un Pokémon docile et extrêmement joueur de ce que je me souviens. Un peu comme le tien.

-Ah bon ? C’est une bien belle coïncidence alors ! Ma mère m’a dit que mon père avait un Insécateur quand elle l’a connu... Mais bon moi j’en sais rien...


Vu que je ne l’ai pas connu. Du moins, seulement les premiers mois de ma vie alors autant vous dire que je n’en garde pas de grands souvenirs. Elle m’a dit qu’il était mort, mais je suis sûr que c’est pour me cacher le fait qu’il s’est barré. Ou alors il est vraiment mort, mais ça ne me fait rien. C’est peut-être un peu cruel de ma part... Mais je n’arrive pas à m’attacher aux souvenirs de quelqu’un d’autre, aux histoires que j’entends à son sujet. Je ne le connais pas, c’est tout.

Je vous vois venir, vous allez penser que je n’ai pas de cœur... Mais je compense en aimant ma mère doublement, voilà. C’est mon trésor, et c’est la seule personne que j’aime plus que n’importe quel Pokémon, c’est pour vous dire. D’ailleurs cela m’a fait plaisir de passer ces quelques jours avec elle, ce n’était pas arrivé depuis un sacré moment... Je manque de temps, et je n’en prends pas pour elle, alors que je devrais. Elle est ma seule famille, je devrais en profiter pendant que je le peux encore... Surtout que c’était son anniversaire, elle a pris un an de plus, et ça me fait un peu peur de la voir vieillir...

Je commence à me perdre dans mes sombres pensées avant que Livai ne m’y arrache.

-Je vais le garder…. L’evoli. Je suis sure que c’est un p’tit merdeux qui va pas arrêter de me faire chier mais je ne veux pas le laisser au refuge même si tu me garantis qu’il y sera bien. Il a besoin de moi… je crois…. Mais j’aimerai quand même aller jusque Parmanie. Ca tiens toujours pour que je t’accompagne ?

Un petit sourire étire mes lèvres, c’est celui de la victoire... Parce que j’avais raison, il va le garder son Evoli, et en plus il veut quand même m’accompagner, alors ça c’est le gros lot.

-Il n’y a pas de problème. Je faisais de toute façon la route pour y aller alors autant la faire à deux. Je suis content que tu décides de le garder.

Je me redresse pour m’asseoir correctement lorsque les plats arrivent. Je vois Noctali sautiller sur place à l’arrivée de sa gamelle alors que Dracaufeu agite la queue, donnant un coup à Démolosse au passage à qui cela ne semble pas plaire.

-Ne vous battez pas encore ou j’appelle Lohklass pour vous calmer !

Je les regarde en haussant un sourcil alors qu’ils se calment instantanément et commencent à manger. Je retourne mon attention vers Livai une fois que la serveuse est à nouveau partie. Je lui souhaite un bon appétit et je commence à manger avant de sortir une carte de mon sac et de la déplier sur la table à côté de nous.

-On est là, à Argenta. Y’a plusieurs chemins pour aller à Parmanie, mais je dois passer par Lavanville donc je propose qu’on a le choix, soit on passe par Azuria et la grotte pour aller à Carmin sur mer, soit on prend un petit raccourcis en passant par l’eau, et on arrive directement à Carmin sur mer sans se faire chier avec la grotte... Une fois à Carmin on pourra aller à Lavanville sur Dracaufeu, ou à pieds mais c’est encore une grotte... C’est toi qui décide aucun me dérange...

Je le regarde avant de continuer mon assiette, c’est vachement bon la bouffe à Argenta, meilleur qu’à Jadielle en tous cas.

-Et après on pourra passer par Céladopole pour rejoindre Parmanie si ça t’intéresse... Enfin ça dépend si tu veux me supporter plus longtemps ou pas...

En temps normal je fais ce genre de voyage sur le dos de Dracaufeu et je n’ai pas besoin de m’arrêter partout, mais à deux cela le fatiguera rapidement alors on doit varier les modes de transport et faire plus d’arrêts. Sans compter que c’est un peu plus intéressant de visiter sur ses pieds que vu d’en haut. Je me demande s’il a déjà vu du pays ou pas... Mais s’il n’est pas un dresseur il y a peu de chances, les gens qui voyagent le font la plupart du temps pour les Pokémon... C’est bien triste d’ailleurs car il y a d’autres choses à voir partout... Mais bon... C’est un peu hypocrite de ma part ce que je dis, étant donné que c’est pour eux que j’ai bougé mes fesses un peu partout...

Ah...Il est beau le moralisateur !

-Mais du coup, tu voudra une Pokéball pour le mettre dedans au cas où ? Ou tu préfères le garder comme ça ?

Et je désigne l’Evoli d’un coup de tête pour accompagner mes propos.

Moi-même je ne suis pas un grand fan des Pokéball, je ne sais pas comment se sentent les Pokémons à l’intérieur...C’est pour ça que je ne force pas Noctali à rester dans la sienne. Mais je dois avouer que c’est pratique, aussi bien pour pouvoir transporter tout le monde que les protéger en cas de danger, ou s’ils sont fatigués, blessés...


Kuroko's Basket RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Caporal-chef
Messages : 231
Date d'inscription : 13/01/2017
MessageSujet: Re: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   5/4/2017, 17:23

Un jour je serai le meilleur dresseur…


feat. Erwin Smith

Selon moi, les pokemons ne sont pas bien différents des humains. Il y en a de toutes sortes. Des gentils, des mignons, des complétements cons ou des violents et agressifs. Certains sont malicieux, certains sont timides ou teigneux. Mais une chose est sure : chaque pokemon est unique. Tout comme le sont chaque être humain.

J’ai bien conscience d’être un peu trop utopiste. Une vie dans laquelle tout le monde vivrait en osmose ça n’existe pas. Il y existe bien une différence entre les humains et les pokemons. Les pokemons ne réduiront jamais les humains à l’état d’esclavage. Car pour moi, le dressage intensif de pokemon ça se limite à ça. A de l’esclavage et de la barbarie pure et dure. On ne me fera pas croire qu’un Nidoking est à l’aise dans sa pokemon toute rikiki !

L’être humain a toujours voulu se croire d’une race supérieure. Partout où il va, il faut qu’il montre au monde qu’il est le plus fort, le plus puissant, le plus intelligent. Il faut qu’il écrase les autres espèces pour assouvir son petit besoin de supériorité absolue. Il faut qu’il asservisse les autres pour se prouver à lui-même qu’il n’est pas aussi con qu’il en a l’air. Mais la vérité est toutefois différente

J’ai envie de foutre des coups de latte aux enfoirés qui délaissent des Tadvorm. Parce qu’ils moches ont doit s’en foutre et les délaisser pour faire acte de cruauté sur eux ? Suivant cette logique, tout le monde me pardonnera si je pète la gueule de tous les laidrons que je croise sur mon chemin. Après c’est comme ça qu’il faut faire non ?

Les dresseurs ne s’intéressent qu’aux Stats ! Ils ne s’intéressent qu’aux apparences. Ah ca parade fièrement avec un Milobellus ou un Lohklass mais ça ne veux surtout pas capturer un chenipotte tout moisi en statistique ou un Smogogo pas très esthétique. Pf … il est beau l’être humain, j’vous le dis.

Mais à coté de ça je suis forcé de constater que certains hommes relèvent le niveau de leurs comparses imbéciles. C’est de cas de Erwin. Il semble voué un amour sincère et une complicité forte avec ses créatures. Sans cela, je ne pense pas que Noctali serait si docile ou que Dracaufeu resterait près de lui depuis si longtemps. Quinze ans….

-Je l’ai eu le jour de mes 14 ans, ma mère ne voulait pas que je parte en voyage avant, donc le matin même de mon anniversaire je suis allé voir mon prof Pokémon qui m’a confié un Salamèche... Et il a bien grandi depuis...


Je l’écoute sans rien trahir de l’émotion qui me submerge. Comment ne pas repenser au début de ma petite aventure trop rapidement stoppée. J’ai quitté Carmin sur Mer pour me rendre auprès du professeur pokemon afin d’obtenir mon pokemon starter. J’avais entendu dire qu’il proposait toujours de choisir entre un pokemon feu, eau ou plante. Mais que l’on ne pouvait pas savoir de quelle génération ou région était issu les pokemons dont il proposait le choix. C’était une sorte de surprise. Pour ma part, je pensais avoir eu de la chance lorsque j’ai découvert qu’il me proposait des pokemon d’une région éloignée nommée Unys.

Je me mordille un peu la lèvre supérieure. Puis ma main gauche se lève pour caresser tendrement le Dracaufeu qui ne semble pas réfractaire à mes caresses

« J’ai eu un Moustillon… C’est le pokemon que le Prof m’a confié au début de de mon voyage… »

Et comme je sais que l’envie soudaine va le prendre de vouloir me poser des questions, je me dépêche de changer de sujet. Je ne veux pas qu’il commence à me demander pourquoi j’ai stoppé mon aventure. Ou bien qu’il me demande ce que j’ai fait de ce fameux Moustillon que j’ai relâché dans la nature comme ces foutus dresseurs que je passe mon temps à critiquer.
Alors je lui demande qu’il m’accompagne jusqu’à Parmanie et au refuge dont il m’a parlé. J’ai déjà entendu parler de ce refuge sans avoir jamais pu y mettre les pieds. Il parait que c’est un havre de paix pour les pokemons abandonnés. Ils peuvent y vivre librement, dans des espaces aménagés en fonction de leur type. Il y a un personnel compétent pour prendre soin d’eux et certains peuvent même venir les adopter si l’envie leur en dit et si le pokemon en a aussi envie… J’aimerai voir de mes propres yeux si un tel paradis existe vraiment.

J’ai de la chance, mon « garde du corps » ne semble pas réfractaire à l’idée de m’accompagner. Un bon point pour moi car seul j’aurai eu bien du mal à m’y rendre.

A peine l’idée de faire un repas sympa est évoqué que tous les pokemons nous entourant semblent prit d’une soudaine frénésie. Entre Dracaufeu qui bat de la queue, Noctali qui fait des sauts de cabriolaine et Evoli qui n’en finit plus de faire des conneries, c’est un joli bordel ! Ca ne m’empêche pas d’engueuler Evoli quand il se fout sur le dos du dragon orange d’Erwin. Il est fou, il ne se rend pas compte qu’il peut s’attirer des ennuis à agir ainsi ! Il est complétement insouciant. Mais du coup je me commence à me poser une question importante : quel âge a-t-il ?

Tout à l’heure, Erwin a dit que son Dracaufeu et lui se connaissaient depuis quinze ans. Quel est l’espérance de vie d’un pokemon ? Est-ce qu’elle varie selon les espèces ? Et mon Evoli ? Quel âge a t’il ? Vu son comportement un peu léger et casse-cou je serai tenté de dire que c’est encore un très jeune pokemon. Mais ce n’est là que mon intuition. Je ne peux malheureusement pas en avoir confirmation.

On s’installe à table et Erwin en profite pour laisser d’autres de ses pokemons se dégourdir les pattes. Je me fais assaillir par toute la troupe quand il leur demande de venir me saluer. Mais même si je râle franchement ce n’est pas du tout sincère et je pense qu’il le sait. Je n’ai d’ailleurs pas manqué l’occasion d’aller venir déposer une caresse ou une gratouille sur chacun des pokemon m’ayant sauté dessus. Que ce soit Lucario, Demolosse, Dracaufeu, Noctali ou encore Evoli qui a pris possession de mes jambes avec une certaine jalousie.


-C’est vrai que tu étais en grand danger... J’ai failli à ma tâche au bout de 5 minutes, je suis un garde du corps en carton...


«  Non mais carrément…. Heureusement que j’avais Evoli pour me défendre parce que sinon je pouvais crever la gueule ouverte que t’en aurai rien eut à faire ! Bravo »


Je n’étais évidemment pas en réel danger de mort. Peut-on mourir d’être câliné ? Bah… certains diraient que ça se pourrait bien vu comme mon cœur durci manque d’affection et de câlin.

Je ne sais pas quoi prendre à manger et je préfère laisser Erwin décider. Que ce soit pour moi ou pour Evoli aussi d’ailleurs. Haaaa j’ai tant de choses à apprendre avec lui. Si je veux être un bon soigneur il faut que je sois attentif à ses besoins. Que ce soit ses besoins alimentaires, ses besoins affectueux ou ses besoins physiologiques.

-Il est de type normal alors il peut manger n’importe quoi, ceci dit le goût de certains aliments pour d’autres types risquent de ne pas lui plaire... Ou au contraire il pourrait adorer... Mais je pense que le mieux serait de lui prendre le menu B, c’est assez neutre et ça plait à tous les pokémons en général.

Je bois presque ses paroles que j’essaie d’imprégner dans un coin de mon cerveau pendant que ma main caresse délicatement le pelage devenu tout de mon Evoli toujours sur mes genoux.

« Est-ce que c’est ça qui pourrait influencer ses gouts pour une future évolution ? S’il aime la nourriture de type électrique, il aura plus de chance de devenir un Voltari ? Et s’il déteste celle de type aquatype, j’ai peu de chance de le voir évoluer en aquali ? Ou bien c’est encore carrément différemment et je me plante sur toute la ligne ? »

Je regarde le menu qu’il me propose et je valide d’un signe de tête. Pas de viande dans le menu qu’il a commandé et j’en suis soulagé. Je suis végétarien et je refuse de manger quoique ce soit d’animal. Je trouve ça carrément…. Inhumain. Mais je ne crie pas sur tous les toits mes contraintes alimentaires. Ça ne regarde que moi …. C’est un choix de vie que j’assume sans pour autant chercher à le revendiquer.

En attendant que les plats arrivent nous faisons un brin de conversation. Je lui parle du Démolosse de mon père sans entrer dans les détails du pourquoi cet enfoiré s’est tiré du jour au lendemain avec son pokemon en nous abandonnant ma mère et moi. Je l’écoute me parler de l’Insecateur de son père et un petit sourire étire mes lèvres. C’est un pokemon que j’ai déjà rencontré dans mon village natal.

« Un Insecateur… Mon instit’ en avait un autrefois… »


C’était un instit génial. Il n’était pas constamment sur mon dos à me dire de la merde du genre «  Livaï, tu devrais être un peu plus gentil avec tes camarades et jouer avec eux à la récréation ». Non… j’avais pas envie d’être gentil et j’avais pas envie de jouer non plus ! Cet instit’, il était différent. Il avait des cheveux blonds et des yeux bleus un peu comme ceux d’Erwin d’ailleurs. Plutôt que de me taper des leçons de moral à deux balles, il venait me voir à la récré avec il me montrer plein de trucs. Il me prêtait des livres d’histoire. Des albums illustrés sur les pokemons… et grâce à lui j’avais un peu moins de mal à aller à l’école. Je me sentais même… heureux et chanceux de pouvoir étudier. Jusqu’à ce qu’il quitte le village une fois l’année scolaire écoulée. Je lui en ai voulu… c’était pas de sa faute j’imagine. Mais j’étais en colère contre lui quand même. Pour la seconde fois de ma vie je me sentais abandonné. La première par mon père, la seconde par lui….

Je fais part à Erwin de mon désir de garder Evoli quand la serveuse arrive avec les plats. Il semble rassuré sans toutefois être surpris. Je pense qu’il se doutait bien que j’allais le garder. D’un autre coté c’était prévisible, même si on ne se connait pas peine. Je ne suis pas un enfoiré quand même. Evidemment que je vais le garder !

Les plats sont posés devant les pokemons et immédiatement c’est un bordel pas possible. Lucario et Dracaufeu se chamaillent pendant qu’Evoli, enfin descendu de mes jambes pour aller manger, en profite pour aller piquer un morceau dans l’assiette de Noctali. J’suis pas dans la merde avec lui. C’est un chapardeur en plus d’être un chieur !

-Ne vous battez pas encore ou j’appelle Lohklass pour vous calmer !


Lohklass ! Carrément ! Ça c’est de l’argument en béton armé et visiblement la menace semble fonctionner parce que les coupables se tiennent immédiatement à carreau. Même Evoli qui est partie manger dans sa propre gamelle.

« Efficace….. »

Je commence à prendre mes couverts et je commence à manger après lui avoir souhaité à mon tour bon appétit. La boustifaille est bonne. C’est pas du gastronomique mais comme je suis archi difficile à nourrir je préfère les repas bien moins élaborés ( et moins chers )  et bien meilleurs.

Il déplie une carte sur la table et je repousse un peu mon assiette pour regarder l’itinéraire qu’il me propose

-On est là, à Argenta. Y’a plusieurs chemins pour aller à Parmanie, mais je dois passer par Lavanville donc je propose qu’on a le choix, soit on passe par Azuria et la grotte pour aller à Carmin sur mer, soit on prend un petit raccourcis en passant par l’eau, et on arrive directement à Carmin sur mer sans se faire chier avec la grotte... Une fois à Carmin on pourra aller à Lavanville sur Dracaufeu, ou à pieds mais c’est encore une grotte... C’est toi qui décide aucun me dérange...


Je continu un peu de manche puis je repose mes couverts et je tire la carte à moi afin de la mettre dans mon sens pour mieux l’étudier

« Passer par la mer est une bonne idée mais est ce que ton Lohklass est capable de nous porter tous les deux sur son dos ? Ça nous éviterait déjà l’une des deux grottes…. Une fois à Carmin on pourra se reposer. C’est mon village natal… Ma mère habite là bas… je n’y suis plus retourné depuis des années. J’imagine qu’elle sera contente de nous accueillir la nuit »

Ou elle va me foutre une raclée pour ne pas être revenu… mais je ne suis pas un fils indigne non plus. Je lui écris et lui téléphone souvent. Elle sait parfaitement que je suis mieux à Argenta que Carmin. Je n’aime pas trop cette ville. J’y ai trop de mauvais souvenirs…. Je voulais reconstruire ma vie loin de là bas….

« Pour la suite je propose qu’on continu à pieds. Hors de question de demander à Dracaufeu de nous porter tous les deux. On se coltinera la grotte pour rejoindre Lavanville. »

Je fini mon assiette même si je n’ai plus très faim. Je suis contre le gaspillage alimentaire et comme en plus ce n’est pas moi qui paie ça le fait carrément pas de laisser son assiette pleine. Je pose mes couverts dès que j’ai terminé et mon regard croise celui d’Erwin. Lavanville n’est pas une ville très touristique… c’est même plutôt une ville lugubre dont le seul intérêt est la Tour qui ressemble davantage à un cimetière plus qu’autre chose. Du coup, ma curiosité prends un peu le dessus et je ne peux m’empêcher de lui demander

« Qu’as-tu besoin de faire à Lavanville ? »


J’écoute sa réponse avant qu’il ne propose de rejoindre Céladopole. Je hausse les épaules et replie la carte en faisant attention à ne pas la froisser n’importe comment. Une fois que je suis sure qu’elle est parfaitement repliée je la lui tends

« En réalité je n’ai jamais vraiment bougé d’Argenta… alors pourquoi pas faire un crochet par Célapopole avant de rejoindre le refuge… Je n’ai rien de prévu et je pense déposer ma démission auprès de mon patron… Ca fait un moment que je voulais changer de vie. C’est peut etre le moment ou jamais… »

Evoli me grimpe de nouveau dessus et il s’enroule en boule sur mes genoux. Je souris en caressant son ventre tout rebondit

« Et bah dis donc…. J’en connais un qui s’est gavé ! On dirait une boule poilue comme…. Bientôt et tu ne tiendras plus sur tes pattes espèce de goinfrex ! »

-Mais du coup, tu voudra une Pokéball pour le mettre dedans au cas où ? Ou tu préfères le garder comme ça ?

Je fais une petite grimace. Mon regard passe de Erwin à Evoli que je ne cesse de caresser

« J’aime pas les pokeball…. J’ai toujours l’impression que les pokemons sont malheureux à l’intérieur. Mais je sais aussi que c’est un moyen pratique de les transporter en assurer leur sécurité… »

Je me penche un peu pour regarder Evoli qui somnole. Je lui gratouille la tête pour attirer son attention

« T’en penses quoi toi ? Tu veux une pokeball ? Tu auras droit d’aller dedans quand tu veux, je ne te forcerai pas … sauf si tu es blessé et que c’est pour ton bien. Qu’est ce que t’en dis ? »

Ses grands yeux noisette me regardent puis je vois une manifestation positive de sa part. Il accepte la pokeball. C’est une bonne chose, je crois

« J’irai lui en acheter une demain… »

Je me redresse en le portant contre mon torse et je regarde Erwin

« T’as un endroit où dormir ? J’habite pas loin…. T’as qu’à venir dormir à la maison. »

J’attends qu’il se lève a son tour avec ses pokemons. Ils sont bien plus calmes maintenant qu’ils sont repus. Nous quittons le centre Pokemon et ma maison – enfin, ma maisonnette – n’est pas très loin. C’est un pâté de maison plus loin au sud de la ville. Il ne nous faut pas plus de cinq minutes à pieds pour y arriver. Ouvre la porte et je dépose l’Evoli doucement sur le sol pour qu’il puisse aller faire un tour d’horizon de son nouveau chez lui. Enfin… vu qu’on part dès demain en voyage il ne pourra pas en profiter trop longtemps

« C’est pas grand…. Y a une chambre à l’étage… les pokemons peuvent dormir ici hors de leur ball…Juste…. J’ai pas de canapé… mais un lit deux places. Ca ira ? J’espère au moins que tu ne ronfles pas ! »



Kuroko's Basket RPG

_________________
Merci Erwin pour cette sign' so fab...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   2/5/2017, 00:30

UN JOUR JE SERAI LE MEILLEUR DRESSEUR


feat. Livai ♥

J’ai toujours trouvé que les Evoli étaient des Pokémons passionnant, pas étonnant que tout le monde les adore.

C’est vrai que je connais peu de gens pour résister à leur bouille poilue... Franchement, quand il vous regarde avec leurs grands yeux là, comment résister ? Moi je ne peux pas, c’est catégorique... Ce n’est pas faute d’avoir essayé pourtant. Mais ce qui m’attire le plus chez eux, ce n’est pas tellement leur côté mignon, parce que dans ce cas les Goupix ou les Feunec peuvent l’être tout autant. Mais le mystère qui entoure leur évolution est fascinant.

A vrai dire, j’étais déjà captivé étant plus jeune par leur capacité à évoluer de trois différentes façon selon la pierre qui leur était présentée, je ne comprenais pas comment c’était possible et je me posais un tas de questions sans pour autant trouver de réponse... Et c’est lors de mes différents voyages que j’ai découvert d’autres formes et d’autres manières d’évoluer pour ces petites bêtes. A proximité d’une pierre mousse ou suivant le moment de la journée... C’était carrément délirant !

Ayant atteint mon but en temps que dresseur, je ne pouvais pas monter plus haut, je me suis donc tourner vers cette question qui me taraudais depuis des années... C’est pour cela que j’ai commencé à étudier et élever des Evoli. Cela devenait presque une obsession pour moi, de comprendre leur métabolisme, leurs origines et comment ils pouvaient se trouver une identité alors qu’ils étaient physiquement si instables...

C’est grâce à cela que j’ai fais la rencontre d’Hansie. Elle était chercheuse dans un laboratoire à Johto et se positionnait dans l’étude des évolutions, nous avons pu travailler ensemble un moment, surtout qu’elle m’avait permis de faire éclore plusieurs œufs d’Evoli sans avoir à en capturer des dizaines. Finalement je me suis lié d’amitié avec elle pendant qu’elle m’accompagnait dans certains de mes voyages, et quelques années plus tard, lorsque j’ai décidé de fonder mon refuge, elle s’est portée volontaire pour l’intégrer et le gérer durant mes absences.

C’était une sacrée opportunité pour elle qui pouvait ainsi étudier des centaines d’espèces de Pokémons dans un milieu quasi-naturel, et s’en occuper et les chouchouter comme si c’était les siens. Cela fera bientôt dix ans maintenant, et elle ne semble pas s’en lasser alors je suis content, c’est vraiment une fille bien et je sais que je pourrais toujours compter sur elle.

Malheureusement, le secret des Evoli reste encore complet pour nous, mais peut-être que nous trouverons les réponses à nos questions. En attendant je suis déjà satisfait de pouvoir mieux les comprendre et les appréhender. Notamment au niveau de leur personnalité, cette dernière dépend bien sur de l’animal mais j’ai compris que les évolutions n’étaient finalement que la continuité de cette dernière, c’est pour ça qu’il est cruel de forcer un Pokémon d’évoluer s’il n’est pas prêt et encore plus si ce n’est pas dans la forme qu’il aura lui-même choisi. Les Ortides souffrent aussi de ce problème, se voyant devenir Joliflor ou Rafflésia suivant le souhait de leur dresseur...

-Est-ce que c’est ça qui pourrait influencer ses gouts pour une future évolution ? S’il aime la nourriture de type électrique, il aura plus de chance de devenir un Voltali ? Et s’il déteste celle de type aquatique, j’ai peu de chance de le voir évoluer en Aquali ? Ou bien c’est encore carrément différent et je me plante sur toute la ligne ?

-Et bien c’est assez compliqué à dire, cela dépend de chacun... En général c’est vrai que si ton Evoli mange plutôt de la nourriture d’un certain type de son propre gré ça peut montrer une propension à évoluer dans ce sens, mais c’est seulement si lui le décide, ce n’est pas en le gavant de nourriture pour type psy qu’il va devenir un Mentali... Et puis certains aiment la nourriture de type combat alors qu’il n’existe aucune forme combat dans sa famille d’évolution... Sans compter que mon Givrali par exemple, étant Evoli préférait la nourriture de type plante... Il en mange encore parfois d’ailleurs...


Et cela rajoute encore un peu difficulté dans la compréhension de ces boules de poils. Je parle en connaissance de cause, il est parfois très difficile de comprendre le choix d’évolution d’un Evoli, plus que pour les autres Pokémon, qui évoluent lorsque ça leur chante. Il est plutôt aisé de leur montrer une pierre, ils montreront simplement leur désaccord avec ces dernières, mais pour le reste, il est ardu pour eux de nous faire comprendre qu’ils désirent passer le reste de leur vie comme un Pokémon des glace ou des plantes... C’est la que la relation Pokémon/dresseur intervient et est cruciale.

Au sujet de Livai et de son Evoli, je ne me fait aucun soucis. Je serais là quelques temps pour le chapeauter et lui indiquer la meilleure façon de faire selon moi, et je le laisse faire le reste avec confiance, je sens bien qu’il s’en occupera avec attention. J’ai cru comprendre tout à l’heure qu’il avait été dresseur par le passé et qu’il avait reçu un Moustillon par son professeur Pokémon. Je me demande bien ce qu’il s’est passé pour qu’il finisse vendeur à la boutique d’Argenta et qu’il renonce à son voyage... Mais je n’ai pas posé la question, je pense que nous ne nous connaissons pas assez pour parler de cela.

-Un Insecateur… Mon instit’ en avait un autrefois…

-Moi c’était une femme, et elle avait un Rondoudou qui nous chantait des berceuses pour la sieste... Et après on a eut une autre qui avait un HootHoot, sauf que c’était super angoissant pendant les contrôles, impossible de tricher... Pas que ça soit mon genre mais t’avais quand même ce sentiment de culpabilité même si tu faisais rien...


Mais malgré ça, elles étaient cools mes deux maitresses, je pense que c’est un peu grâce à elles si j’ai été autant passionné par les Pokémon dans un sens.

Une fois les plats arrivés et les Pokémons calmés, on peut enfin commencer à manger et je ne perd pas de temps pour demander à Livai quel chemin il souhaite emprunter afin de rejoindre Parmanie. Vu qu’on part demain, autant se mettre d’accords maintenant, après on pourra toujours faire quelques détours en cours de route.

-Passer par la mer est une bonne idée mais est ce que ton Lohklass est capable de nous porter tous les deux sur son dos ? Ça nous éviterait déjà l’une des deux grottes…. Une fois à Carmin on pourra se reposer. C’est mon village natal… Ma mère habite là bas… je n’y suis plus retourné depuis des années. J’imagine qu’elle sera contente de nous accueillir la nuit.

-T’en fais pas pour elle, je montais dessus avec Dracaufeu... J’imagine que tu fais moins de 90kg donc ça devrait aller...

Je rigole doucement en le regardant, à vue de nez il doit faire 50kg tout mouillé celui là... Alors bon pas vraiment de danger pour qu’il constitue une surcharge à Lohklass, loin de là. Je crois qu’elle peut porter l’équivalent de son poids, soit 200kg... Je pense qu’il nous reste de la marge.

-Mais c’est une bonne idée d’aller chez toi, enfin... Je ne voudrais pas m’imposer non plus, surtout si ça fait longtemps que tu ne l’a pas vu...

Parce que moi je sais que ma mère ferait une sacrée tête en me voyant débarquer avec quelqu’un alors qu’elle ne m’a pas vu depuis des années. Elle ne manquerait pas d’hospitalité mais je sais qu’elle ferait la gueule de ne pas pouvoir profiter pleinement de son fils adoré...

-Pour la suite je propose qu’on continu à pieds. Hors de question de demander à Dracaufeu de nous porter tous les deux. On se coltinera la grotte pour rejoindre Lavanville.

Je fais une petite grimace à l’évocation de la grotte... J’espérais secrètement qu’il ne désire pas passer par là, mais je vais être obligé de l’y suivre finalement...

Ne vous moquez pas, mais j’ai horreur des grottes, ça me fait peur. Depuis que je me suis fait violemment attaqué par un Pokémon sauvage dans la caverne azurée, je ne suis pas du tout serein dans ce genre d’endroit, et Noctali non plus, c’est le seul moment où je peux être certain qu’il reste au chaud dans sa Pokéball.

-Si tel est le souhait de Monsieur...

Je lui souris afin de ne rien montrer de ma petite angoisse et je replie ma carte pour la ranger. Nous aurons intérêt à prendre des réserves de repousse afin de ne pas nous faire emmerder par les Nosferapti...

Je reprends la dégustation de mon assiette avant que ce ne soit complètement froid et je lève les yeux vers lui à sa question. Arf, j’avais un peu peur qu’il la pose celle là... Enfin, c’est normal dans un sens, j’en parle à demi-mot depuis tout à l’heure il doit se poser des questions.

-Qu’as-tu besoin de faire à Lavanville ?

-J’ai... un ami là-bas que je dois passer voir.


Je détourne aussitôt le sujet sans avoir réellement envie d’en parler. Certes, lorsque nous serons là-bas je serais sans doute forcé de le faire, mais je n’ai pas envie de me torturer l’esprit avant d’y être avec cette histoire...

J’écoute Livai alors que cela me change un peu les idées et je m’étonne qu’à moitié de son désir de démission. Ca se voyait à peine qu’il en avait plein le cul de son job... Je ne peux que me féliciter de l’avoir aidé à se décider à changer les choses. Je lui fait un sourire encourageant lui signalant que je suis de son avis, c’est effectivement le moment où jamais.

Nous sommes coupés par Evoli qui revient vers lui après son repas, et la conversation détourne naturellement vers la boule de poils. Je le regarde se poser sérieusement la question et demander son avis à son nouveau compagnon...

-J’aime pas les pokeball…. J’ai toujours l’impression que les pokemons sont malheureux à l’intérieur. Mais je sais aussi que c’est un moyen pratique de les transporter en assurer leur sécurité… T’en penses quoi toi ? Tu veux une pokeball ? Tu auras droit d’aller dedans quand tu veux, je ne te forcerai pas … sauf si tu es blessé et que c’est pour ton bien. Qu’est ce que t’en dis ?

Je souris en les voyant discuter, je trouve çaant dans un sens. Et rassurant aussi, de voir à quel point Livai semble se soucier des réels désirs de son Pokémon. C’est important, voir même primordial pour moi.

-J’irai lui en acheter une demain. T’as un endroit où dormir ? J’habite pas loin…. T’as qu’à venir dormir à la maison.

-Et bien... Je comptais rester dormir au centre Pokémon mais si tu m’invite je ne vais pas refuser...

Je lui fais un sourire tout content avant de me lever et de faire revenir tout le monde dans sa ball pour le voyage, même Dracaufeu. De toute façon après mangé il est trop crevé pour marcher ou voler la plupart du temps alors il se laisse faire. Noctali grimpe jusqu’à mon épaule et s’installe confortablement alors qu’on sort du centre après que je sois allé régler la note.

Je suis Livai dans les rues de la petite ville et nous arrivons bien rapidement à une petite maisonnette assez modeste. Il nous fait entrer et je regarde tout autour de moi.

-C’est pas grand…. Y a une chambre à l’étage… les pokemons peuvent dormir ici hors de leur ball…Juste…. J’ai pas de canapé… mais un lit deux places. Ca ira ? J’espère au moins que tu ne ronfles pas !

-Je trouve que c’est suffisant quand on vit seul...


Je hausse les épaules avant de regarder l’endroit qu’il m’indique. C’est vrai que c’est mieux s’ils peuvent dormir en dehors de leur Pokéball, du coup j’en profite pour les faire sortir et leur expliquer la situation afin qu’ils se tiennent à carreaux et ne ravagent pas tout. Je laisse Lohklass et Léviator une fois de plus dans leurs Pokéball, vu qu’il n’a pas de bassin ils sont mieux à l’intérieur.

-Ca me va, t’en fais pas, de ce qu’on m’a rapporté je ne fais aucun bruit !


Mais j’ai tendance à être plutôt envahissant... Mais je me garde de le rajouter. Si jamais je le colle trop il n’aura qu’à me pousser, voilà. Je baille un coup, maintenant qu’on parle de lit je me rends compte à quel point ça m’a fatigué cette journée. Je suis Livai pendant sa petite visite des lieux et je profite qu’il me présente sa salle de bain pour lui demander si je peux prendre une douche.

Il va me chercher un nécessaire de bain avant de me laisser, m’indiquant qu’il va préparer le lit et changer les draps, du coup. Je me déshabille pour profiter d’un bon moment sous l’eau chaude sans rester trop longtemps non plus, ce n’est pas moi qui vais payer la facture après, sans compter qu’il doit lui rester de l’eau chaude s’il veut se doucher ce soir...

Je sors donc et je me sèche sommairement avant d’enfiler un boxer propre et de revenir dans la chambre, presque nu et pas du tout gêné par la chose. De toute façon je comptais dormir ainsi, j’ai passé l’âge de mettre des pyjamas. Et puis je ne suis pas complexé par mon corps malgré ses quelques défauts comme des cicatrices de griffures ou de morsure... Ca fait partie de ma vie.

-Merci, pour la douche. Ca fait du bien, par contre je sais pas où je dois mettre ma serviette et tout...


Parce que chez moi, disons que je la laisse trainer dans un coin jusqu’à ma prochaine douche, mais ma mère m’a assez engueuler avec ça ces derniers jours donc je préfère prendre mes précautions et ne pas énerver mon hôte. Surtout que c’est méga propre chez lui...

Je le laisse me débarrasser de ma serviette humide avant d’aller voir en bas comment ça se passe. Tout le monde est déjà à moitié endormi et je leur souhaite une bonne nuit avant de remonter. J’entends l’eau couler donc j’en déduit que Livai est sous la douche. J’en profite pour retourner dans la chambre et faire un petit coin à Noctali pour qu’il dorme au pied du lit. D’habitude c’est dans mes bras mais je ne vais pas imposer sa présence à Livai entre nous, même si c’est possible qu’il se faufile durant la nuit...  

Je caresse ma petite bête en lui faisant mille papouilles quand mon hôte revient, pas plus habillé que moi... Je ne peux m’empêcher de rougir très légèrement... Je n’avais pas prévu qu’il soit aussi...sexy.



Kuroko's Basket RPG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Caporal-chef
Messages : 231
Date d'inscription : 13/01/2017
MessageSujet: Re: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   19/5/2017, 10:00

Un jour je serai le meilleur dresseur…


feat. Erwin Smith

Je me suis toujours posé beaucoup de questions sur les pokemons. Je n’ai pas cherché à devenir dresseur uniquement pour m’émanciper de ma mère et quitter le cocon familiale comme le font pas mal de dresseurs sautant sur l’occasion du voyage initiatique pour assouvir une tonne de conneries…. J’étais vraiment passionné. Une passion que j’avais acquéri auprès de mon père avant que cet enfoiré ne se tire sans donner la moindre explication.

Ma mère a beaucoup souffert de ce départ. Je me demande si j’étais le seul à ne rien avoir vu venir ou si  ma mère savait que mon père allait s’en aller sans plus jamais revenir. Est-ce que c’était quelque chose qu’ils avaient mis en place tous les deux et dont ils ne m’avaient pas averti pour me protéger ? je n’ai jamais posé la question. D’un part pour ne pas faire souffrir ma mère et d’autre part parce que ça ne ferait pas revenir mon père. Alors à quoi bon vouloir enfoncer un clou déjà si profondément planté ?

Ma mère n’a pas sauté de joie quand je lui ai annoncé mon intention de partir en voyage pour devenir dresseur et affronter la ligue pokemon. Je suis son fils unique, la prunelle de ses yeux comme elle me l’a souvent répété autrefois. J’imagine qu’elle devait être inquiète pour moi. Ou qu’elle devait être triste de se retrouver ainsi toute seule et isolée à Carmin sur Mer… J’avoue n’avoir pas pensé à elle le jour de mon départ. J’étais excité comme un carapuce et j’étais impatient de pouvoir choisir le pokemon starter qui allait être le tout premier compagnon dans mon aventure…. Une aventure que je n’imaginais pas aussi remplie en déceptions. Les dresseurs ne correspondent pas à l’image héroïque qu’on aime faire véhiculer d’eux. Ce ne sont que des égoïstes collectionneurs qui se fichent pas mal de leurs créatures de poche. Ils capturent à tour de bras. Ils arrachent les pokemons à leur milieu naturel. Il les exploitent et les forcent à évoluer sans respecter leur volonté ou l’envie de leur pokemon….. Et qu’on ne me dise pas que j’ai tors ! Je généralise peut-être mais je ne pense pas exagérer tant que ca

Enfin….. Heureusement qu’il existe des gars comme Erwin. Lui il semble vraiment se soucier de l’envie et des besoins de ses pokemons. Il a même l’air d’en connaitre un rayon sur le sujet. J’ai l’impression et la certitude même qu’il n’est pas qu’un simple dresseur. C’est plus que ça…. Il est passionné, c’est clair. Mais … je sais pas…. J’ai l’intime conviction qu’il me cache un truc sans que je n’arrive à définir quoi…

Je l’écoute m’expliquer sa théorie sur l’évolution des évolis. Evidemment, le sujet m’intéresse particulièrement depuis que je suis devenu le propriétaire – malgré moi – d’un évoli particulièrement câlin qui a décidé squatter mes jambes pour me chauffer les cuisses. Comme bouillotte c’est mal pas comme concept…. Tout doux, tout chaud et tout mignon….. Je ne peux m’empêcher de me demander en quelle créature il va évoluer. Je n’ai pas vraiment de préférence et je ne l’influencerai nullement. Limite s’il veut rester évoli toute sa vie il en a le droit et le choix ! Je n’ai rien à y redire et je le protégerai de la même manière quoiqu’il en soit.

J’écoute ensuite Erwin me parler du pokemon de son professeur. Un Hoothoot dit-il. Hum…. Il y a tellement de pokemons existants que je ne visualise plus trop celui dont il fait mention. Je fronce les sourcils en le regardant et je hausse finalement les épaules.

«  Je ne serai pas contre un Rondoudou pour ma part…. ça m’aiderait peut etre à dormir la nuit davantage »

Parce que mes nuits se résument souvent à me retourner dans mon lit sans réussir à trouver le sommeil plus de quatre heures par nuit. Je fais de l’insomnie depuis que je suis tout petit et ce n’est pas manque d’avoir essayé un tas de chose pour grapiller quelques heures de sommeil supplémentaires. Mais c’est peine perdue et j’ai finalement appris à composer avec.

Avant que je ne propose à tout le monde de venir squatter la maison, nous finissons de mettre au point notre plan de départ prévu pour le lendemain. Ma préoccupation principale était de savoir si nous n’allions pas être trop lourd à porter pour le Locklass de Erwin. J’ai déjà vu plusieurs dresseur utiliser la capacité surf avec leur pokemon afin de traverser des grandes étendues d’eau. Mais loin de moi l’envie de créer une surcharge pour le pauvre pokemon réduit à l’état de moyen de transport

-T’en fais pas pour elle, je montais dessus avec Dracaufeu... J’imagine que tu fais moins de 90kg donc ça devrait aller...


Le regard que je lui adresse en dit long sur ce que je pense de sa remarque.

« 49 kg s’il te plait ! Si je faisais 90 kilos pour 1,60 j’aurai l’air d’un tonneau…. »


Il s’interroge sur la possibilité de faire une halte chez ma mère. Bah… Elle va certainement m’accueillir en mettant ses poings sur les hanches et en me lançant un de ces «  Livaï Ackerman ! » dont elle a le secret. Quand elle m’appelle ainsi, c’est qu’elle a quelque chose à me reprocher. En l’occurrence je sais qu’elle me reprochera mon absence de plusieurs années mais sa colère ne sera que de courte durée avant qu’elle ne vienne me prendre dans ses bras comme si j’étais toujours son petit garçon fragile qu’elle veut impérativement protéger. Erwin peut être tranquille. Ma mère sera trop heureuse de me retrouver pour nous foutre à la porte….

Finalement je le vois grimacer quand j’évoque le fait de passer par la grotte pour éviter à Dracaufeu de nous porter tous les deux. Je l’imagine moins robuste que Locklass et surtout – détail que je n’avouerai pas à haute voix – j’ai le vertige et je ne veux pas voler sur un pokemon ! Ce n’est pas une question de confiance ou non en Dracaufeu. C’est juste que je n’aime pas l’idée d’être dans le ciel, si haut, sans aucune sécurité…. Et puis merde ! J’ai le vertige ! ça sera la grotte ou rien du tout ! Monsieur Smith va pas nous chier un cake pour quelques Nosferapti quand même si ?

-Si tel est le souhait de Monsieur...

« Ouais…. La grotte c’est bien… »

Je me demande quand même ce que Erwin doit avoir à faire pour nécessiter un crochet par Lavanville. Je ne tarde pas à lui poser la question mais je vois bien que cette dernière ne semble pas trop être appréciée

-J’ai... un ami là-bas que je dois passer voir.

Un ami ? A Lavanville ? Ce n’est pas une ville des plus accueillantes. Il s’agit même d’un petit hameaux très peu peuplé et rarement apprécié en raison de la tour Pokemon qui fait office de cimetière. Oh…. Qu’est-ce que je suis con ! Si ça se trouve il veut aller se recueillir sur la tombe de l’un de ses pokemons décédés…. Putain pourquoi j’y ai pas pensé plus tôt…. Pas étonnant qu’il se montre si réticent à me répondre…. Non mais quel con …

Je continu de m’insulter mentalement alors que je n’ai aucune idée de la véritable raison de son voyage jusque Lavanville. Si ça se trouve l’ami en question est le mec qui s’occupe de l’orphelinat... ca ne serait pas étonnant vu qu’Erwin gère une espèce de pension qui a sensiblement la même fonction.

Bref…. Je vois bien qu’il ne m’en dira pas plus et je ne le forcerai pas de toute façon. Je préfère le laisser aller payer et proposer à tout le monde de venir crécher chez moi. C’est pas Illumis mais ce n’est pas un trou a rat non plus !

Une fois que tout le monde est bien arrivé à destination, Erwin libère ses pokemons et je le regarde faire. Chaque petit – et gros dans le cas de Dracaufeu – animal découvre ce nouvel environnement qu’il ne connait pas. Je les vois regarder un peu partout pour se familiariser avec le décor. Il n’y a pas grand-chose chez moi…. ma maison est plutôt épurée et très peu personnalisée….

Je fais visiter l’étage à Erwin. C’est là que se trouve la chambre et la salle de bain attenante. J’espère vraiment qu’il ne ronfle pas ! Déjà parce que ça va m’empêcher à dormir alors que je pionce que trop peu. Et ensuite parce que ça va m’agacer et que je n’aurai pas la patience de l’entendre me ronfler dans les oreilles !

-Ca me va, t’en fais pas, de ce qu’on m’a rapporté je ne fais aucun bruit !

« Parfait ! Parce que je te préviens tout de suite, je n’hésiterai pas à te savater ! Et tu ne pique pas tous les draps non plus ! Je suis frileux….. Ni toute la place dans le lit ! »

Ouais…. Ça fait beaucoup d’obligation pour le pauvre Erwin. Mais s’il est pas content il y a un très bon sofa au rez de chaussé qui serait certainement ravi d’accueillir son royal derrière et sa belle gueule gominée !

Je lui montre la salle de bain et je suis sort serviette, draps de bain et gant de toilette. Pendant qu’il se lave consciencieusement je vais m’occuper du lit. Hors de question de le faire dormir dans des draps qui ne sortent pas du placard ! Hygiène bordel ! Même si je n’ai rien à me reprocher ! Il y a un minimum de savoir vivre. Pendant que je m’occupe des draps, Evoli n’a pas cessé de me regarder. J’ai l’impression qu’il ne peut pas me quitter à plus de trois mètre et ça le rend encore plus attachant. Quand je jette les draps sales par terre, il saute dedans et s’amuse à s’enrouler avec. Je soupire et me penche pour le pousser de là

« Allez zou… Sinon je vais te foutre dans la machine…. »


Je le vois courir et dévaler les escaliers à toute vitesse. Je soupire et me penche pour lui parler

« Et fait attention dans les escaliers ! Tch ! Tu vas encore te blesser… c’est pas vrai ça ! »

J’étais en train de finir de le sermonner gentiment quand Erwin sort de la salle de bain uniquement vétu d’un boxer sur le cul. Une vive coloration rouge s’étale sur mon visage alors que je regarde son torse musclé parsemé de petites blessures fines que je devine être des griffures ou morsures de pokemon.

-Merci, pour la douche. Ca fait du bien, par contre je sais pas où je dois mettre ma serviette et tout...

Je brise le contact visuel en espérant qu’il n’a pas remarqué ma couleur de mon visage. Je récupère le reste des draps et je passe à côté de lui en évitant de le regarder. Putain il a pas une chemise ou un truc à foutre sur lui ? Il va pas dormir en slipbard j’espère si ? Si ça se trouve c’est un pervers…. Un exhibitionniste….

« hm…. Donne »

Je lui arrache la serviette des mains et je vais la faire sécher sur l’étendoir près du radiateur. Je n’aurai pas le temps de faire tourner une lessive avant notre départ alors inutile de mettre la serviette mouillée dans le panier. Après ça moisi, ça pue et c’est dégueulasse.

Je l’abandonne en fermant la porte de la salle de bain derrière moi. A mon tour de prendre une douche. Je constate qu’à défaut d’être très pudique il est au moins plutôt propre et ordonné ! Il n’ a pas laissé ses cheveux trainer dans la douche et il n’a pas laissé le bouchon du gel douche ouvert ! J’ai horreur de ça ! Après les microbes rentrent dans le tube !

Je me faufile sous l’eau que je règle volontairement bien chaude. Comme je lui ai dit un peu plus tôt, je suis frileux et la douche et un parfait moyen de me réchauffer. Je profite donc de ce super moment de détente que j’estime bien mérité avant de me résigner à couper l’eau et à m’extirper hors de la douche. J’enfile un boxer propre et je cherche ma chemise du regard quand je constate avec effroi que je l’ai oublié dans la chambre. Putain !!! Un claquement de langue agacé m’échappe alors que je soupire bruyamment. J’essor sommairement mes cheveux avant d’ouvrir la porte. Erwin est allongé sur mon lit, Noctali squattant au pied de celui-ci

« Il va dormir avec nous ? »

Je me dirige vers mon armoire et je sors un long maillot qui me sert de pyjama. Après quoi je rejoins le lit dans lequel je m’allonge à côté de mon squatteur

« C’est bon en bas ? Les pokemons sont installés ? Ils ont tout ce qui leur faut ? »


J’entends des petits pas dans les escaliers et je n’ai pas besoin de relever la tête pour savoir que c’est Evoli qui arrive en courant avant de sauter sur le lit, venant se réfugier dans mes bras. Je soupire et lui caresse la tête entre ses deux longues oreilles

« Tu perds pas le nord toi…. Allez… va pour cette fois tu peux dormir la… »


Je regarde Erwin et hausse les épaules quand il m’adresse un regard clairement amusé en constatant que j’ai la volonté d’une ramolosse et la résistance d’un flagadoss… Je m’allonge sur le dos tout en regardant le plafond

« On doit partir à quelle heure demain ? La boutique pokemon ouvre à neuf heure…. Je dois y déposer ma démission et effectuer des achats pour Evoli avant qu’on parte. Ça t’irait ? »


Je me redresse un peu et tends la main pour aller caresser Noctali qui est déjà à demi endormi

« Un thé ? Un café ? Il faut que je boive un truc chaud avant de me coucher sinon je n’arriverai jamais à dormir…. »

Je lui laisse me faire sa commande avant de me lever et de descendre les escaliers. Comme je m’en doutait Evoli me suit comme mon ombre. Dans le salon, Dracaufeu prend toute la place, allongé en boule sur mon carrelage. Lucario a squatté un bout du canapé et Demolosse, lui, est choisi le tapis que j’ai posé à l’entrée…. Ils sont bien plus calmes que dans le centre et je ne vais certainement pas m’en plaindre. Ma maison n’est pas grande et je suis presque obligé d’enjambée la queue du Dracaufeu pour atteindre la cuisine. Je prépare sommairement les boissons avant de rejoindre la chambre les mains chargées d’un plateau. Je pose le tout sur le lit avec délicatesse

« Fait attention a pas renverser….. »


Je prends ma tasse de thé dans les mains. J’aime la sensation de la chaleur qui se diffuse sur mes paume. Ca me réchauffe tout doucement. Tout comme Evoli qui a de nouveau prit place sur mes jambes repliées en tailleurs

« Dire que je m’apprête à reprendre la route avec des pokemons…. Je ne pensais pas que ça arriverait un jour ça tu vois…. Je m’étais promis de ne plus jamais avoir un seul pokemon… »


Je souffle sur la surface de mon thé et la fumée s’échappe doucement sur le côté. Je ne lève pas mes yeux de cette tasse fumante et brulante. J’hésite un moment et puis je me lance finalement

« Tu crois que tu pourrais me réapprendre ? A être dresseur…. M’occuper de pokemon, en capturer, les soigner, leur apprendre des choses …. »

Je tourne finalement mon regard vers le sien

« Si demain j’achète des pokeballs…. Tu m’apprendras à être un dresseur comme toi ? »




Kuroko's Basket RPG

_________________
Merci Erwin pour cette sign' so fab...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   29/5/2017, 00:54

UN JOUR JE SERAI LE MEILLEUR DRESSEUR


feat. Livai ♥

Durant mon voyage pendant toutes ces années, j’ai souvent été amené à dormir chez les gens, que j’aurais rencontrés dans la journée comme c’est le cas pour Livai, soit des amis de plus longue date chez qui j’ai pu faire une escale. De ce fait, je ne me sens pas mal à l’aise en arrivant sur les lieux, et au contraire, je prends ça comme une preuve de confiance de la part de mon nouvel accompagnateur. C’est vrai quoi, on s’est rencontré seulement quelques heures auparavant et il me laisse dormir chez lui, j’ai du lui taper dans l’œil~

Franchement c’est pas mal son petit chez lui, c’est assez sobre mais au moins c’est propre, faut dire que ce serait chez moi ça ne le serait pas autant… Je n’ai pas une vraie maison à moi, légalement j’habite même encore chez ma mère, mais en réalité je passe la majorité de mon temps dans ma chambre au refuge. Le reste de l’année je suis…un peu partout, vagabondant de région en région tel un oiseau migrateur… C’est beau ce que je dis. Peut-être que je me poserai définitivement un jour mais pour le moment je n’en ressens pas le besoin ni l’envie.

J’ai cru comprendre tout à l’heure que mon cher Livai ne dormais pas beaucoup, sans doute souffre-t’il d’insomnies… Ce n’est pas moi qui va le déranger dans ce cas, parce que je ne fais aucun bruit…après…j’espère juste ne pas me coller à lui pendant la nuit parce qu’il parait que j’ai cette mauvaise habitude… Enfin d’un côté s’il est frileux il peut être certain d’avoir chaud comme ça, parce que je suis un genre de bouillote vivante… Un mal comme un bien, tout dépend de la saison.

Je reviens dans la chambre après une douche bien méritée, aussi bien parce que ça fait franchement du bien, que parce que je commençais à me sentir sale, encore heureux que je ne sois pas accompagné par l’odeur de transpiration qui va avec... Je reviens aux côtés de Livai seulement vêtu de mon boxer, à vrai dire vu que c’est un mec je me suis pas trop posé de questions, après tout, on a tous les deux la même chose entre les jambes alors c’est pas comme si j’allais le choquer...

Bon, j’ai peut-être perdu quelques préceptes de bonnes manières avec le temps finalement, mais bon, je dis toujours «bonjour » et « merci » alors tout n’est pas perdu. Et cela le gêne vraiment de voir mon cul moulé dans du tissu gris ben il me le dit c’est tout.

Je le laisse prendre ma serviette humide avant qu’il ne reprenne possession de sa salle de bain. J’en profite pour aller voir en bas puis faire quelques calins à Noctali, je ne voudrais pas qu’il se sente abandonné, il est tout de même du genre à être un peu jaloux parfois et je ne voudrais pas qu’il prenne Livai ou Evoli en grippe parce que je l’aurais délaissé. C’est d’ailleurs à ce moment que notre hôte revient, pas plus habillé que moi...

-Il va dormir avec nous ?

-Et bien normalement non, mais je ne garanti pas qu’il essaye de se frayer un chemin sous la couette...


En fait, c’est même certain le connaissant, et ce serait étonnant qu’on ne le retrouve pas dans nos pattes demain matin. M’enfin j’ai bon espoir qu’il attende qu’on dorme pour le faire afin qu’il ne dérange pas le maitre des lieux.

-C’est bon en bas ? Les pokemons sont installés ? Ils ont tout ce qui leur faut ?

-Oh tu sais ils n’ont pas besoin de grand-chose... Je me suis permis de leur donner un peu d’eau avant qu’ils se couchent mais j’ai tout rangé t’en fais pas.


Je lui souris avant de me retourner vers les petits bruits de griffes qui montent les escaliers, et la bouille d’Evoli apparaît par l’embrasure de la porte avant qu’il n’accourt vers le lit, y ayant déjà pris sa place. Je souris d’autant plus en voyant avec quelle force de caractère Livai accepte qu’il dorme avec nous. Pas que ça me dérange, loin de là, mais monsieur essaye de se donner un air de dur, qui est en fait aussi mou que le ventre d’un Grodoudou...

-On doit partir à quelle heure demain ? La boutique pokemon ouvre à neuf heures…. Je dois y déposer ma démission et effectuer des achats pour Evoli avant qu’on parte. Ça t’irait ?

-Ca me convient très bien, après je t’avoue que je n’ai pas d’impératif quand à notre heure de départ, donc on pourra y aller dès que tu seras prêt. Le principal étant d’arriver à un centre Pokémon ou un hôtel avant la nuit... Le camping c’est pas du tout mon truc...


Mais le coin est assez bien desservi de ce côté, si on part demain matin on devrait même arriver à Azuria dans la soirée grâce à Lohklass, mais dans le doute je connais un petit hôtel à côté de la grotte ou on pourra dormir en attendant la journée suivante. Après j’avoue ne pas être trop pressé par le temps donc on peut se permettre de trainer un peu, tout dépend de Livai finalement. Je n’ai pas encore trop bien compris ce qu’il s’est passé pour lui depuis qu’il est parti du cocon familial mais il n’a visiblement pas vraiment voyagé depuis des années alors s’il veut prendre son temps et profiter c’est normal. Et grand bien lui en fasse on pourrait voir pleins de Pokémon, mais bon ceux du coin ne sont pas les plus intéressants non plus, vu que la population des hautes herbes est constituée à 50% de Rattata ou de Chetiflor...

-Un thé ? Un café ? Il faut que je boive un truc chaud avant de me coucher sinon je n’arriverai jamais à dormir….

-Tu sais que si tu veux dormir c’est aucun des deux qui va t’aider, faut boire une tisane... Ou un lait au miel d’Apitrini... Mais bon je ne peux pas refuser un café... bien noir s’il te plait.


Une chance que j’ai toujours un sommeil de plomb que même un café ne puisse entacher. Mais franchement, je crois que rien n’est meilleur pour mon sommeil qu’un bon lait meumeu avec du miel dedans, c’est à se taper le cul par terre tellement c’est bon, et ça a le don de réchauffer tout ton corps pour dormir au mieux... Pour preuve, je me passe d’un café pour boire ça la plupart du temps, un exploit ! Et je sais aussi que ce lait au miel ne plait pas qu’à moi vu que j’ai toujours quelqu’un pour venir gratter à la porte de la cuisine pour en avoir... Du genre Noctali...ou Pyroli... ou Arcanin aussi des fois. Les sales bêtes.

Je laisse donc Livai et son compagnon descendre et j’en profite pour m’étirer et soupirer d’aise, ce lit est vachement confortable je dois admettre. Je regarde par la fenêtre depuis le lit, le ciel d’Argenta n’a pas changé malgré les années qui ont passé et j’apprécie retrouver une certaine constance alors que tout change si rapidement dans ma vie...

Je détourne le regarde des étoiles quand mon hôte sexy revient avec un plateau qu’il pose sur le lit.

-Fais attention a pas renverser…

-Oui mon caporal~


Je lui fais un petit sourire en prenant ma tasse de café et je n’attends pas avant de plonger mes lèvres dedans, c’est brûlant et j’adore cette sensation. Le café tiède ou froid c’est une véritable horreur, je l’adore bouillant comme maintenant.

-Dire que je m’apprête à reprendre la route avec des pokemons…. Je ne pensais pas que ça arriverait un jour ça tu vois…. Je m’étais promis de ne plus jamais avoir un seul pokemon…

Je lève les yeux vers lui et le regarde. Plus le temps passe plus je me pose des questions sur ce qui a pu se passer de si terrible pour qu’il arrête son voyage. C’est monnaie courante les dresseurs qui arrêtent, parce qu’ils se rendent compte qu’ils n’ont pas le niveau et qu’ils ne l’auront jamais... Mais cela arrive au bout de quelques années, et je devine facilement que son voyage n’a pas duré aussi longtemps, surtout s’il s’est arrêté à Argenta...

Souvent, la plupart des dresseurs abandonnent une fois à Safrania, il faut dire que c’est l’une des arène les plus coriaces du coin et la championne Morgane ne fait rien pour encourager les gens à continuer, au contraire... Mais je dois aussi dire que je suis la cause de pas mal d’abandon. Il devient de plus en plus rare que des dresseurs viennent se mesurer à moi, mais lorsque cela arrive, il y en a qu’une poignée qui essaye à nouveau... Une fois qu’ils ont perdu, soit ils abandonnent, soit les plus téméraires changent de région afin de tenter leur chance ailleurs.

-Tu crois que tu pourrais me réapprendre ? A être dresseur…. M’occuper de pokemon, en capturer, les soigner, leur apprendre des choses… Si demain j’achète des pokeballs…. Tu m’apprendras à être un dresseur comme toi ?

«Un dresseur comme toi »... Ca sonne bizarre dans mes oreilles. En fait, j’ai déjà entendu ce genre de choses un grand nombre de fois, mais je n’ai pas l’impression d’être un dresseur d’exception. Je suis dort c’est vrai, ou du moins, mes pokémon sont puissants, mais je n’ai pas de capacité spéciale... Je suis simplement passionné, et je respecte mes compagnons qui me le rendent bien.

-Je peux t’apprendre un tas de choses effectivement, et je me ferai un plaisir de te transmettre mes connaissances... Mais je ne peux pas t’apprendre à être « comme moi »... Parce que l’amour et la passion, ça ne s’apprend pas... et je pense que c’est ce qui fait défaut à la plupart des dresseurs actuels...

Je continue de boire tranquillement mon café alors que Noctali grimpe déjà sur le lit en se sentant délaissé. Il vient se frotter à moi avant de pencher la tête dans ma tasse, je sais qu’il va vouloir gouter et faire une drôle de tête comme à chaque fois, vu que je sais qu’il n’aime pas... Mais il est si têtu...

Comme prévu, il trempe sa langue dans le liquide brun avant de frissonner et de se secouer. Je le réconforte avec quelques caresses et il vient voir ce qu’il se passe dans la tasse de Livai.

-Après je ne te dis pas ça en temps que critique, au contraire, en te voyant avec Evoli je pense que tu aimes les Pokémon et tu pourrais être un bon dresseur. Mais je ne peux t’apporter que de la théorie, après la balle est dans ton camp...


Je hausse les épaules et je termine rapidement mon breuvage qui commence déjà à refroidir. Je repose la tasse sur le plateau en attendant que lui aussi ne termine. Je m’allonge en posant ma tête sur l’oreiller tout moelleux et je regarde le brun entouré d’Evoli et Noctali. Il s’en sort plutôt bien pour protéger l’intérieur de sa tasse, mieux que moi en tous cas...

-Je ne te force pas à le faire maintenant... Mais j’aimerais bien que tu me raconte pourquoi tu as arrêter d’être dresseur...un jour.

Je suis bien curieux de ce côté, et j’avoue avoir aussi besoin de savoir, au délà de la curiosité, c’est aussi une histoire de confiance, je ne sais pas ce qu’il a pu se passer pour qu’il décide de s’arrêter là, et je n’ai pas envie qu’il mette ses pokémon en danger, même s’il me semble plutôt mur et posé... J’attends donc de savoir.

En attendant, c’est le sommeil qui me guette, et je me lève une fois qu’il a fini pour descendre moi-même le plateau et laver les tasses, ce n’est pas parce que je suis invité que je dois me prélasser. Cela me prend quelques minutes à peine et j’e profite pour vérifier que personne n’a rien casser en bas...Ils dorment tous comme des Ronflex, et je remonte rassuré. Je passe par la salle de bain pour me brosser les dents avant de revenir dans la chambre et me glisser sous la couette aux côté de Livai et Evoli.

Finalement, Noctali n’a pas attendu que la lumière ne s’éteigne pour grimper à son tour, sans doute que voir Evoli à nos côté l’a poussé à se ramener... Vu que Livai ne semble pas contre je le laisse faire et lui fait une petite place à l’arrière de mon oreiller afin qu’il ne gêne pas les deux autres.

Je leur souhaite une bonne nuit alors que le noir se fait dans la pièce et je ferme les yeux, j’ai à peine le temps de penser à quoi que ce soit que je me sens déjà partir dans les bras de Morphée... J’ai toujours eu tendance à m’endormir rapidement. Ma respiration se fait de plus en plus lente, et celle de Noctali fait écho à la mienne.

Je ne saurais dire à quel moment de la nuit c’est arrivé, mais ce matin en ouvrant les yeux, Noctali et Evoli étaient tous les deux en boule l’un contre l’autre au bout du lit alors que je me suis collé comme prévu contre Livai, passant un bras autour de lui comme s’il était une peluche... ou un oreiller...ou... mon copain, truc du genre.

Visiblement il dort encore, alors j’avoue que je me permets de refermer les yeux un peu, profitant de l’odeur de ses cheveux que j’ai sous le nez. C’est dommage que je ne puisse pas voir son visage endormi, je suis certain qu’il est adorable, genre autant qu’un Goupix.



SNK RPG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Caporal-chef
Messages : 231
Date d'inscription : 13/01/2017
MessageSujet: Re: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   24/6/2017, 15:12


Un jour je serai le meilleur dresseur…


feat. Erwin Smith

Ma vie a toujours été parfaitement ordonnée et la seule fois où j’ai essayé d’y apporter un peu de fantaisie en bousculant mes habitudes s’est soldée par un échec des plus cuisants. J’ai voulu prendre la route pour faire comme de nombreux gosses de mon âge. Connaitre l’indépendance et l’aventure. Pouvoir me débrouiller seul en ne devant faire confiance qu’à mes pokemons. Un voyage initiatique auquel participe beaucoup de gamins en quête de grandeur. Malheureusement je me suis vite aperçu que cette grandeur espérée n’était pas réellement ce que je m’étais imaginé. Mes illusions brisées tout comme mes rêves ont eu tôt fait de me faire renoncer à ce voyage

C’est ainsi que je me suis établie à Argenta. J’aurai pu rejoindre ma mère à Carmin sur mer mais je n’en avais ni le courage ni l’envie. Ici, j’ai pu apprendre à vivre ma vie de la façon qui me paraissait la meilleure. Je n’étais plus dresseur. Je passais mes journées à bosser dans un shop où je pouvais vendre des objets destinés aux petites créatures et à leur dresseur. Autant le dire tout de suite, je ne me suis jamais privé de faire des remarques aux plus cons d’entre eux ! Et parmi eux, ceux que je déteste le plus sont les collectionneurs qui capturent à tour de bras sans prendre soin de comprendre ou d’aimer leur pokemon. J’ai failli être viré plusieurs fois à cause de ça.

Finalement je suis revenu à des valeurs plus…. Tranquilles. Maison, boulot, dodo…. Peut être ne suis-je pas fait pour voyager. Pour être suis-je bon à vivre de façon sédentaire en rêvant de ce que j’ai plutôt que de rêver à ce que je pourrai avoir. Ou à ce que j’aurai pu être….

Du moins jusqu’à ce que Erwin et toute sa clique ne vienne ébranler le calme paisible dans lequel je m’étais jusqu’alors enfermé. A grand renfort d’Evoli, je sens chacune des barrières que j’avais dressé entre les pokemon et moi céder au fur et à mesure des minutes passées ensemble. Non mais franchement, expliquez-moi comment résister à sa petite bouille trop adorable ? A ses longues oreilles, à ses yeux noisettes, à ses petites mimiques et à ses demandes de caresse. Faudrait être une sacrée tête de con pour rester de marbre face à tout ça. Moi en tout cas je ne peux pas. Je fonds…. Je succombe…. Et je suis incapable de lui résister quand il grimpe dans le lit pour rejoindre Erwin et Noctali qui s’y sont déjà installé.

Heureusement que mon lit est grand parce que de ce que je comprends on risque d’être quatre à dormir dedans ! Visiblement, Noctali n’a pas attendu mon approbation pour s’octroyer une place au chaud près des jambes de son maitre. Et d’après ce que je comprends, il se pourrait même qu’il vienne jusqu’à squatter carrément l’oreiller…. J’aurai tout un tas de remarques à faire quant à l’hygiène d’un animal dormant sur le même lit qu’un humain mais je me tais en sachant très bien que cela irait contre le fait de laisser Evoli dormir à mes côtés…..

Je m’inquiète quand même de savoir si les pokemons installés au rez de chaussé sont dans de bonnes conditions

-Oh tu sais ils n’ont pas besoin de grand-chose... Je me suis permis de leur donner un peu d’eau avant qu’ils se couchent mais j’ai tout rangé t’en fais pas.

« J’espère bien que tu as tout rangé ! »

Parce qu’il est pas question de partir demain en laissant la maison en bordel ! Tout comme il n’est pas question non plus de le laisser foutre le souk chez moi ! J’ai entièrement conscience d’être un poil maniaque sur les bords et le fait qu’il me dise avoir pris soin de tout ranger prouve qu’il a parfaitement compris ce trait de ma personnalité….

A demi allongé sur le lit, je m’interroge sur la façon avec laquelle ça va se passer demain. Ma main caresse le pelage tout doux de mon nouveau compagnon tandis que je me pose mille et une questions. J’écoute Erwin me donner plusieurs réponses. L’heure de notre départ ne semble pas l’inquiéter. Il est davantage interpellé par la nécessité de trouver un endroit pour dormir avant la tombée de la nuit. Comme je ne suis pas très doué et que je n’ai pas la notion de distance, je m’adapterai à la vitesse à laquelle nous devrons nous déplacer. Pour être honnête je suis un peu impatient. Je me demande comment le voyage va se passer. Est-ce que je vais croiser des nouveaux pokemons ? Est ce que je vais me ridiculiser face à Erwin ? Si ça se trouve il va se foutre de ma gueule quand il s’apercevra que je n’ai plus les connaissances basiques et nécessaires pour être un dresseur à sa hauteur.

Au lieu de partir dans des sombres pensées, je préfère lui proposer d’aller chercher un thé ou un café.

-Tu sais que si tu veux dormir ce n’est aucun des deux qui va t’aider, faut boire une tisane... Ou un lait au miel d’Apitrini... Mais bon je ne peux pas refuser un café... bien noir s’il te plait.


« J’ai déjà tout essayé pour dormir…. »

Excepté le lait au miel… et je me dis que ça doit être assez particulier… J’ai beau être un gros consommateur de thé, je me suis toujours refusé d’y mettre un nuage de lait dedans. Rien que l’idée me parait saugrenue. J’aurai l’impression de gâcher toute la saveur de thé ! Et puis le lait Meuhmeuh j’en suis un peu dégouté… parait-il que ça aide à la croissance… Ma mère m’en a fait beaucoup boire quand j’étais gosse sans que ça ne change quoique ce soit à ma taille ! Comme les crétins qui disent qu’il faut manger de la soupe pour bien grandir ! Ta gueule ! Je vais te foutre la tronche dans ton potage on verra si tu grandiras !

Finalement je suis descendu au rez de chaussé chercher les boissons chaudes sans prendre en compte les conseils de Erwin. Je lui prépare un café bien serré et je me prépare un thé avant de remonter dans mon lit pour lui servir son breuvage.

Le café c’est quand même bien dégueulasse…. Je n’en bois jamais et je ne comprendrai jamais comment on peut arriver à boire ça ! Même avec dix sucres dedans ça a toujours un gout âpre. Si j’en ai à la maison c’est uniquement pour les rares fois où je reçois quelqu’un… Ce n’est qu’en pensant à ça que je songe n’avoir pas pris soin de vérifier la DLC…. J’espère qu’il n’est pas périmé et que Erwin ne va pas tomber malade. Ça ferait chier….

-Fais attention à pas renverser…

-Oui mon caporal~

Je lui adresse un regard blasé qui en dit long que ce que je pense à cet instant. J’aurai pu lui répondre un truc cinglant mais je préfère faire abstraction de sa remarque pour me concentrer sur ma tasse de thé qui diffuse entre mes mains une chaleur agréable.

Je regarde Noctali s’approcher sournoisement et curieusement de la tasse de son maître. Il y trempe le bout de la langue avant de s’ébrouer dans une mimique adorable. Visiblement je ne suis pas le seul à trouver que le café est une boisson dégelasse

-Je peux t’apprendre un tas de choses effectivement, et je me ferai un plaisir de te transmettre mes connaissances... Mais je ne peux pas t’apprendre à être « comme moi »... Parce que l’amour et la passion, ça ne s’apprend pas... et je pense que c’est ce qui fait défaut à la plupart des dresseurs actuels...

Voilà bien un point sur lequel on est d’accord et c’est justement ce manque d’amour et d’affection des dresseurs envers leurs créatures qui m’a révolté et dégouté

-Après je ne te dis pas ça en tant que critique, au contraire, en te voyant avec Evoli je pense que tu aimes les Pokémon et tu pourrais être un bon dresseur. Mais je ne peux t’apporter que de la théorie, après la balle est dans ton camp...

Je baisse les yeux tout en réfléchissant à ce qu’il vient de me dire. La balle est dans mon camp…. Est-ce que je serai un bon dresseur ? Ets ce que je serai capable de prendre soin des créatures que je capture ? De les rende heureux ? De comprendre leurs besoins et d’y répondre au mieux ?

Plongé dans mes pensées j’en suis extirpé par une papatte qui se pose sur moi alors que Noctali se dresse pour voir si j’ai quelque chose de plus intéressant dans ma tasse que dans cette de son maitre

« Hey ! Mais va y te fait pas chier ! Fais comme chez toi »

Je me tourne sur le côté pour protéger mon précieux breuvage tout en tenant Noctali éloigné

« C’est pas bon pour toi de toute façon… A gouter tout et n’importe quoi tu vas finir par tomber malade ! »

Je le repousse gentiment pour ne pas me prendre un coup de griffe ou un coup de dent. Je sais que les Noctali ne sont pas violents mais on ne sait jamais comment peut réagir un pokemon contrarié !

Encore un peu penché sur le côté, je me dépêche de finir le contenu de ma tasse avant de me la faire resquiller par l’autre morfale à poils ! Ne vient-il pas tout juste de finir de manger en plus ?

-Je ne te force pas à le faire maintenant... Mais j’aimerais bien que tu me raconte pourquoi tu as arrêté d’être dresseur...un jour.

Je me stoppe et je regarde Erwin. Son visage a prit une mine sérieuse bien différence de celle plus joviale que je lui connait jusqu’à présent. Je ne lui en veux pas d’avoir envie de connaitre l’histoire qui m’a décidé – obligé – à arrêter mon aventure. Après tout je suis curieux moi aussi de savoir ce qui le retient à Lavanville. J’ai beau en avoir une petite idée, je n’ai pas confirmation que mon hypothèse soit pas erronée.

Je soupire et je fini ma tasse avant de la poser sur le plateau.

« Ok…. Mais pas ce soir…. »

Parce que j’ai pas envie de replonger la dedans… parce que ça prendrait trop de temps… parce que la journée a déjà été assez riche en émotions pour ne pas en ajouter une nouvelle couche des plus moroses…

Et puis Evoli est là… Je viens de me retrouver un compagnon et je n’ai pas envie de me prendre la tête à me demander où sont passé ceux que j’ai perdu. Celui que l’on m’a volé et ceux que j’ai lâchement relâché. Ce jour là avait marqué un tournant dans ma vie. J’ai senti mon cœur se briser au même moment que mes illusions avaient volés en éclats. Triste que l’on m’ait arraché mon compagnon, je n’ai cessé de me demander ce qu’était devenu mon zigzaton. Etait il en bonne santé ? bien traité ? heureux ? Tant de questions qui ne trouveraient jamais de réponses. Alors si c’était ça être dresseur pokemon autant ne plus jamais vouloir devenir l’un d’entre eux…. Et pourtant, je m’apprêtais bien à retenter l’aventure avec Erwin à mes côtés…

Je regarde Erwin se lever pour débarrasser le plateau. J’espère qu’il va avoir la jugeotte de laver les tasses plutôt que de les laisser moisir dans l’évier. C’est un truc que je ne supporte pas ! La vaisselle qui traine ! Après la crasse colle et faut frotter alors que si on lave directement un petit coup d’éponge savonneuse suffit amplement

Quand il remonte je me suis déjà installé sur le côté, lui tournant le dos de manière involontaire. Ce n’est pas pour le snober. Seulement j’arrive à mieux dormir en m’allongeant sur le côté droit. Habitude, c’est comme ça et pas autrement

Evoli, ce petit malin, est venu se blottir contre moi dans le creux de mon ventre formé par mes jambes repliées. Erwin éteint la lampe et puis le silence se fait…. Comme d’habitude il me faut attendre longtemps avant de trouver le sommeil et ça ne semble pas être le cas de mon invité déjà parti s’évanouir dans les bras de Mélofée !

J’ai envie de me retourner pour le regarder mais si je fais ça je risque de réveiller Evoli. Alors je reste là, les yeux fermés, a songer à l’épopée qui m’attends dès le lendemain. Je me demande quels vont être les pokemons rencontrés. Est-ce que je ferai des découvertes ? Je vais pouvoir vivre ma première traversée aquatique à dos de pokemon. C’est grisant et à la fois un peu inquiétant…

Finalement Evoli se lève et va s’enrouler entre les pattes de Noctali. J’en profite à mon tour pour me retourner et faire face au visage endormi de Erwin. Ses paupières sont closes et son visage parait bien plus détendu. Il a un air serein. Il parait presque plus jeune.

Je ne sais pas combien de temps je l’ai regardé avant de finir par m’endormir à mon tour. Tout ce que je sais, c’est que lorsque je m’extirpe en douceur de mon sommeil, je sens comme un poids autour de ma taille. J’ai beaucoup de mal à ouvrir les paupières. Elles sont lourdes, encore plus que d’habitude. Et j’ai cette impression agréable d’avoir bien dormi. Trop même…. Ça fait longtemps que ça ne m’était pas arrivé de passer une telle nuit !

Un petit gémissement m’échappe alors que je me tourne sur le dos. Je n’arrive toujours pas à ouvrir les yeux. Je me sens bien…. Reposé et agréablement bercé par l’odeur de… Erwin. Erwin…. C’est alors que les souvenirs de la veille me réveillent et que je rouvre les yeux parfaitement éveillés ! Je me redresse assis et je le regarde encore à moitié endormi. Je m’étire et étouffe un bâillement avant de me faire assaillir par un Evoli qui me saute dessus pour me souhaiter un bon réveil. Je le caresse

« Salut toi…. Bien dormi ? »

Je tourne la tête vers mon reveil. Oh bordel nous ne sommes pas en avance ! Je me penche et murmure à l’oreille de Erwin

« Il faut se réveiller…. C’est l’heure… »

Je le regarde encore un instant avant de me lever. Je pousse mes pieds dans mes patins puis je descends au rez de chaussé où Dracaufeu dort encore alors que les deux autres semblent impatients de prendre leur petit déjeuner

« Minutes…. Faut attendre votre maitre, moi je ne sais pas quoi vous donner…. J’imagine que vous ne voulez pas de la brioche nappée de chocolat ? »

Et j’ai comme l’impression qu’ils ne seraient pas spécialement contre les bougres !!

Je commence à préparer le déjeuner dans la cuisine. J’ai pour habitude de manger de la brioche toastée que je recouvre de pâte à tartiner. Comme un gosse ! Accompagné d’un thé et d’une compote il n’en faut pas plus pour que je puisse démarrer la journée. Mais Erwin a peut-être des gouts différents…. Je le vois justement qui traine les pieds pour me rejoindre et j’en profite pour l’interroger

« Salut…. Pas trop mal dormi ? En tout cas tu as du me prendre pour ton Noctali…. »

Sous-entendu qu’il m’a serré contre lui comme son doudou !

« Je n’avais pas prévu d’avoir des invites alors je n’ai pas fait de courses…. Faudra te contenter de ce que j’ai posé sur la table. J’espère que ça t’iras »

Je coupe ma bouilloire et je verse l’eau fumante dans une tasse contentant déjà mon thé

« Dis-moi ce que je peux donner à tes pokemons. Je m’en occupe pendant que tu manges. Enfin… si tu veux bien et s’ils veulent aussi… »



Kuroko's Basket RPG




_________________
Merci Erwin pour cette sign' so fab...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour je serai le meilleur dresseur [ PV Erwin ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un jour je serai le meilleur dresseur ! (enfin je suis une fille)
» un jour je serai mangaka (pas tout de suite :)
» UN JOUR JE SERAI ROI (Tome 1) VERSAILLES, LE PALAIS DE TOUTES LES PROMESSES de Jean-Michel Riou
» UN JOUR JE SERAI DANSEUSE
» quel est le meilleur jour, pour avoir le moins de monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan Rpg :: Pendant l'attaque :: Univers Alternatifs-
Sauter vers: