Attack on Titan Rpg

Forum rpg sur le manga/anime l'Attaque des Titans
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [58e Exp] Insomnia || Eckhard & Ymir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Soldat ~ Titan
Messages : 211
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 16
MessageSujet: [58e Exp] Insomnia || Eckhard & Ymir   1/5/2017, 01:58



Insomnia
58ème expédition extramuros
feat. Eckhard


Perdus dans ses vastes plaines inconnues et hostiles, seul le son onduleux du vent à travers les bruissements de feuilles et les hululements d'oiseaux n'est présent pour nous bercer. Tout est calme, dans ce bâtiment à moitié délabré qui nous sert de refuge depuis trois jours et quatre nuits. Oui, c'est précis, trois jours et quatre nuits. Faut dire que j'ai pas grand chose d'autre à faire que de compter chaque milliseconde nous séparant des murs, de la sûreté, de l'humanité, de toi... Ahh... Bref... Comme je disais : tout est calme, ici. Beaucoup trop calme. C'est fou comme le silence peut être morbide, lorsque l'on se sait potentiellement bectable. Difficile de fermer l’œil et dormir à poings fermés lorsque l'on peut, à tout moment, servir de casse-dalle à un titan. En théorie, ils n'attaquent pas à cette heure-ci. Les étoiles et la lune sont déjà hautes placés dans le ciel, scintillant dans la pénombre comme pour tenter, avec peine, de l'atténuer.
On vient tout juste de me "réveiller". En vérité, j'étais loin de pioncer quand Sasha est venue me secouer l'épaule pour me signaler que c'était mon tour de garde. Mais bon. Je ne dis rien. Je joue la fille qui sort, doucement, d'un sommeil plus ou moins réparateur et relaxant. Manquerait plus qu'elle me prenne la tête en s'inquiétant de ces insomnies me creusant, jour après jour, le visage. Tss... Dans un sens, ce serait marrant qu'elle prenne cette espèce de rôle de maman. Un peu comme toi, les nuits où je ne dors pas et où je contemple la voie lactée à la fenêtre du dortoir. Qu'est-ce que tu me dis, dans ces cas-là, déjà ? Ah, oui : "Ymir ? Qu'est-ce que tu fais là ? Tu vas attraper froid et, en plus, tu seras épuisée demain matin !" Ahah ! Sacrée Christa...

Me faisant craquer la nuque et la colonne vertébrale après des heures assise adossée contre à mur à chercher vainement les bras de Morphée, je zigzag entre la bonne dizaine de malchanceux que nous sommes. Eux, au moins, ils arrivent à roupiller, malgré la situation. Pour le coup, j'aimerais bien être pareil. Le manque de sommeil commence à me tuer à petit feu aussi bien moralement que physiquement. Je fais, désormais, autant de cauchemars en étant endormies qu'e étant éveillée. J'hallucine, je crois voir, je crois entendre... Ahlala... Rester ici comme un pauvre gibier apeuré me rend chèvre...
J'approche de l'une des ouvertures de l'édifice. L'air frais me fouette le visage et j'emplis mes poumons d'une grande bouffée de celui-ci en fermant les yeux. Ça a le mérite de me détendre, en quelque sorte.
- Tch... Tu veux savoir ce qui me rend chèvre, aussi ?
Je parle dans le vent, les yeux perdus dans le vide, vers cet horizon noir, imperceptible. Dans la direction, supposée, de l'humanité. Dans ta direction, quelque part en dessous de l'étoile polaire. Après tout, ne mène-t-elle pas toujours à l'endroit que l'on cherche ?
- Ce qui me rend folle, c'est de ne pas savoir si tout va bien de ton côté. Je me racle la gorge d'un gloussement, passant une main dans mes cheveux en soupirant. Oi, oi, Christa... J'commence à parler comme une mère poule, à cause de toi. C'était pas mon style, avant toi. T'as le don de bonifier les gens. Même les gueules de cons comme moi faut croire !
Je ris, une deuxième fois. Je me moque de moi-même. Quelle cruche je peux être, parfois... Pathétique.
- Voilà que je parle au vide. Comme si tu pouvais m'entendre. Comme si tous les autres pouvaient m'entendre. À peine quatre jours que je suis là et je commence déjà à partir dans des délires ! Si c'est pas triste, ça...

Sans même me retourner, une grimace mécontente me fend les traits. Regardant vaguement derrière moi, le regard en biais, je râle.
- Ta mère t'a jamais dit qu'écouter aux portes c'est mal ? On peut même plus parler seule tranquillement.

Faisant cette fois-ci volte-face, je me tiens nez-à-nez avec la présence que j'avais senti quelque instant plus tôt, dans mon dos.
- On dirait qu'j'ai un camarade insomniaque. Constatais-je, bêtement, à voix haute.
Je suis peu bavarde, d'ordinaire. Individualiste et froide, même. M'enfin... Faut que je me coltine les mêmes tronches pendant je ne sais combien de semaines encore. Autant "sociabiliser" un peu. Sinon je crèverais d'ennui mille fois avant qu'un titan ne tente de me gober.



_________________

Thanks to Ophélia for the avatar ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[58e Exp] Insomnia || Eckhard & Ymir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nokas de Erik Skjoldbjærg (le réalisateur du Insomnia original)
» [Blu-Ray] Insomnia
» [MUSIQUE] INSOMNIA - Groupe de Rock
» [B&G] Ymir
» Insomnia de Rob Schmidt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan Rpg :: Pendant l'attaque :: L'extérieur des murs :: Villages en ruines-
Sauter vers: