Attack on Titan Rpg

Forum rpg sur le manga/anime l'Attaque des Titans
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Flashback] Bites the dust || Eren & Ymir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Soldat ~ Titan
Messages : 214
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 16
MessageSujet: [Flashback] Bites the dust || Eren & Ymir   19/3/2017, 20:33



Bites the dust
feat. Eren Jaeger


Flashback, 104ème brigade d'entraînement.

Sous le peu d'ombre que dispose la cours d'entraînement de la caserne, je somnole en soupirant. Le temps est long, tout comme nos évaluations. Chaque jour, c'est la même rengaine. Se lever, déjeuner, travailler, dîner, se coucher. Je préfère largement mon programme. Dormir, manger, procrastiner, râler, me moquer. Dommage que ce ne soit pas au goût de mes supérieurs ! Sinon, je ne serais clairement pas là à cette heure. Pendant que les uns tentent diverses prises de combats et que les autres s'acharnent à tenir en équilibre avec leurs harnais, moi, je m'allonge et les regarde galérer. C'est le passe-temps parfait. Il ne me manquerait plus qu'un petit truc à grailler ! Je ricane. Voilà que je me mets, presque, à penser comme Sasha. Et, en parlant de celle-là, je crois qu'elle est de loin le meilleur spectacle qu'il soit. Avec Connie, ils jouent une véritable comédie. Rien de mieux pour laisser les heures passer sans trop s'ennuyer. Quoi que... Il y a bien quelqu'un d'autre, ici, qui peut les égaler au niveau capteur d'attention... Mon regard bifurque, alors, en direction des tests d'aptitude en matériel tridimensionnel. Là où ma petite protégée s'affaire à ne pas se vautrer en beauté. Contrairement à moi, elle a l'avantage d'être petite. Ça aide. Moi, vu mon gabarit et mon poids, je suis tout sauf à l'aise avec ce maudit système. Nous sommes faits pour avoir les pieds sur terre, pas en l'air, merde.

Je m'étire de tout mon long, comme le ferait un félin lassé de ne rien faire. C'est fatiguant d'être fatigué et être fatigué est quelque chose de fatigant. Ne rien foutre de son temps c'est bien, mais, c'est aussi très chiant. Et je vais bien vite regretter cette pensée. Car, visiblement, l'aura autour de moi qui grommelle "je m'emmerde, un peu, quand même" se sent énormément. Elle empeste à des kilomètres, à mon plus grand malheur.

- Du nerf, recrue ! Vous n'êtes pas là pour vous la couler douce ! Sinon, c'est un aller simple pour les champs ! Vous voulez y retourner, dans votre misère ?!
Je fronce les sourcils en portant une main à mon front. L'utilisant comme un système de visière. L'investigateur -ou emmerdeur dans mon jargon- qui vient me tirer les vers du nez baigne en pleine lumière. Pas moyen de voir sa tronche convenablement. Ah ! Merde... Shadis... Je me racle la gorge en me redressant.
- C'est vrai qu'j'ai pas foncièrement envie de récolter des pommes de terre. Admets-je en haussant les épaules avant d'ajouter : Travailler non plus, m'enfin. J'tiens à mon cul.
Son teint virant au rouge, l'inspecteur allait sûrement me faire ravaler ma nonchalance. D'où ma réactivité. Mains sur les hanches, je retiens un bâillement avant de demander :
- Que puis-je pour vous ?
Des claques se perdent. Des fois je m'estime heureuse qu'il retienne à peu près son impulsivité devant les femmes. Sinon je m'en boufferais régulièrement, des coups de boule comme celui donné à Jean. Bwarf, dans un sens, c'est pas comme si j'étais fragile.

Mon supérieur termine de contrôler son esprit bouillonnant d'agacement face à mon comportement avant de me pointer du doigt et me faire signe de me bouger et rejoindre les autres.
- Au boulot, l'asticot. Jaeger ?! Il s'est retourné en direction de l'autre boulet. Vous allez vous entraîner ensemble. Allez ! Et que ça saute ! Sinon, c'est des tours de pistes jusqu'à nouvel ordre !
J'écarquille les yeux. Je suis tellement bouche bée qu'on pourrait croire que ma mâchoire allait se décrocher.
- C'est une blague ? Je ris en jaugeant de haut en bas Eren. Il s'est fracassé le crâne l'autre fois et vous voulez que je l'utilise comme sac de frappe ? Je sais pas comment prendre ça. Pathétique pour lui qui va finira à l'infirmerie, ou insolant pour moi et mes aptitudes physiques.
Le regard lourd de sens de l'entraîneur me fait non seulement comprendre un "ferme ta gueule" pur et dur, mais aussi, un "je ne vous ai pas demandé votre avis".
- J'ai dit et que ça saute !
Levant les mains en l'air comme pour me rendre, je souffle en marmonnant des insultes entre mes dents.
- Bien, chef. Crachais-je d'un ton le plus respectueux que je puisse prononcer.

Une fois Monsieur le beuglard parti voir ailleurs, mon regard se pose sur la crevette grande gueule qu'est ce cher Eren Jaeger, le seul type ayant encore une foi de fer en l'humanité.
- Bon. J'étais bien contre mon mur à regarder les mouches voler. Du coup, j'te brise deux trois côtes vite fait et j'retourne roupiller. Ça t'va comme marché ? *Même si dans un sens, ton avis, j'en ai strictement rien à caler.*




_________________

Thanks to Ophélia for the avatar ♥


Dernière édition par Ymir le 29/3/2017, 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soldat ~ Titan
Messages : 51
Date d'inscription : 10/03/2017
MessageSujet: Re: [Flashback] Bites the dust || Eren & Ymir   29/3/2017, 20:22



Bites the dust
feat. Ymir



Depuis sa plus tendre enfance Eren avait possédé un sens de la justice qui lui était propre. Alors qu'il n'avait que 9 ans il n'avait pas hésité à tuer 3 hommes pour sauver la petite Mikasa, qu'il ne connaissait pas encore, en dehors de ce que son père lui avait raconté sur l'enfant. Il avait agit parce qu'il considérait que c'était de son devoir, pas juste pour le plaisir. Il avait su à l'époque, qu'attendre la police militaire ne ferait que permettre aux kidnappeurs et assassins de disparaitre en toute impunité. Alors il avait pris les devants, il avait agit et il avait tué pour sauver. Il ne considérait pas ce qu'il avait fait comme un crime. Les vrais criminels c'étaient eux, ceux qui avaient tué les parents de Mikasa et avaient enlevé la petite fille. Eren considérait qu'il fallait se battre pour ce que l'on voulait, et c'est avec cette mentalité qu'il avait décidé de se battre contre les titans pour ne plus vivre caché derrière des murs. Il avait toujours détesté cette façon d'être de la population qui se contentait de son petit confort bien à l'abris à l'intérieur des murs. Il voulait être libre, et cela ne se produirait que lorsque les titans auraient disparu. Cette conviction n'avait été que renforcée après l'attaque contre Shiganshina et la perte du mur Maria. Voir sa mère mourir sous ses yeux avait décuplé sa colère contre les abominations qu'étaient les titans, et depuis il ne s'était plus jamais caché de son envie d'éliminer ces monstres de la surface de la terre.

Mais si Eren n'hésitait pas à faire part de ses convictions, cela n'était pas au gout de tous. Dès son intégration dans la 104eme Brigade d'Entrainement, il avait été repéré par son attitude envers les titans, et son manque de compassion envers les apprentis renvoyés dans les cultures. Seuls les plus forts pouvaient survivre, c'était la loi de la nature. Son manque de retenue lui avait directement valu l'inimitié de Jean Kirschtein, qui quant à lui, ne cachait pas son envie d'intégrer les Brigades Spéciales afin de se la couler douce à l'intérieur des murs. Eren, qui ne pouvait supporter ce mode de pensée, se battait régulièrement avec le garçon, pour un oui ou un non. L'apparent béguin non réciproque de l'autre garçon envers Mikasa, n'aidait pas non plus à la situation.
Mais si certains traitaient Eren d'idiot suicidaire pour son envie d'appartenir au Bataillon d'Exploration, cela ne l'avait pas empêché de se faire quelques bons amis. En dehors de quelques tensions, les membres de la 104eme s'entendaient en général plutôt bien. Aussi pendant les entrainements au combat, Eren ne manquait pas de partenaire. Le plus souvent il faisait équipe avec Reiner, les deux s'attirant parfois les foudres d'Annie lorsqu'ils l'empêchaient de tirer au flanc tranquillement. Mais si à chaque fois, Eren se retrouvait les fesses par terre -ou en l'air- après les techniques d'Annie, il devait bien avouer qu'il apprenait beaucoup grâce à elle. La blonde appliquait les techniques apprises de son père, et elles étaient bien plus efficaces que ce que leurs instructeurs leurs faisaient répéter encore et encore.

Et c'est lors d'une de ses cessions d'entrainement que Shadis appela Eren alors qu'il s'entrainant avec Reiner. Lorsque son nom fut crié, Eren n'avait pas eu d'autre choix que de laisser son partenaire pour aller rejoindre l'instructeur. D'un coup d'œil il avait comprit qu'il n'allait pas apprécier ce qui allait suivre. Shadis était en train de s'énerver sur Ymir, et malheureusement Eren en ferait les frais lui aussi. Ymir. Il n'étaient pas vraiment ce qu'on pouvait appeler des amis. En fait, en dehors de Christa, la brune ne semblait s'intéresser à personne d'autre. Sauf lorsqu'il s'agissait de se moquer, alors là, tout le monde -sauf sa petite blonde- pouvait devenir sa cible. Et cette fois-ci, apparemment ça serait Eren la cible. Il fit la grimace à la mention de ses débuts peu glorieux à la tridimentionalité et ne put s'empêcher une propre remarque.


« Je te signale que l'équipement était défectueux ! Je n'ai plus eu aucun problème depuis. »

L'instructeur n'appréciait pas plus qu'Eren les remarques d'Ymir, et leur intima de se mettre rapidement au travail. Après un salut envers l'instructeur qui commençait déjà à s'éloigner, Eren se mit en place devant Ymir avec autant d'entrain qu'il se serait présenté devant un titan pour se faire dévorer. Il aurait cent fois préféré se retrouver contre Annie. Même si elle lui aurait très certainement fait manger la poussière, il aurait au moins appris quelque chose et la blonde ne lui aurait pas fait de remarques condescendantes, à l'inverse d'Ymir qui commençait déjà à lui taper sur les nerfs alors qu'ils n'avaient même pas encore commencé.

« Si ça peut te rassurer, j'étais tranquille aussi avant que ta grande gueule attire l'attention de Shadis. Si tu faisais les exercices comme tout le monde on en serait pas la. »

C'était pourtant bien connu de tout le monde que Shadis détestait les tire au flanc. Si au moins Ymir avait fait semblant de s'occuper, comme Annie le faisait, elle aurait peut-être eu une chance de passer inaperçue. Mais non, madame était trop flemmarde ne serait-ce que pour ça, et maintenant Eren se retrouvait mêlé à tout ça.

« Et pour ta gouverne, je suis pas si fragile qu'on me pète une côte au moindre coup. Je m'entraine avec Reiner, il frappe plus fort que toi... »

Avec un soupir, Eren se mit en position de combat, faisant signe à Ymir de faire pareil.

« Allez bouge tes fesses. Si Shadis nous voit à rien faire on va s'en prendre plein la figure encore. À moins que tu saches même pas ce qu'il faut faire ? Si c'était Christa devant toi, j'suis sur que t'aurais été beaucoup plus motivée à faire les exercices...   »





Dernière édition par Eren Jaeger le 23/4/2017, 00:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soldat ~ Titan
Messages : 214
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 16
MessageSujet: Re: [Flashback] Bites the dust || Eren & Ymir   29/3/2017, 22:58



Bites the dust
feat. Eren Jaeger


Je ne peux que pester. Vraiment. Je râle, je soupire et traîne des pieds. Pourquoi je suis là ? Des fois, je me dis que je devrais miner une migraine ou quelque chose comme ça pour rester tranquillement sous les draps. Je regrette bien de ne pas y avoir pensé ce matin. Car, si de base les entraînements me gavent au plus haut point, les faire avec Eren double le niveau d'agacement et de lassitude. Bien que, dans un sens, je dois admettre qu'il n'est pas le pire des partenaires. Lui au moins, il tente de riposter de manière surprenante et crédible. Pas comme Bertolt qui se bat à coups de beaux discours ou encore Armin, mon dieu, Armin, qui crie avant même que l'on ne le touche et qui frappe aussi fort qu'une mouche. Ainsi donc, monsieur j'ai-foi-en-l'humanité à le mérite de marquer un point d'appréciation. Dommage que cela ne l'empêche pas d'être chiant à chaque mot prononcé. Vraiment. Je ne sais pas s'il le fait exprès ou si c'est un don lui étant inné, mais, il est d'une lourdeur monstrueuse et d'un ennui mordant à chaque prise de parole. Il pourrait devenir juge ou professeur, tiens. Ça collerait à merveille à cette étiquette de mec soporifique et prise de tête.

À sa remarque concernant les défauts de son équipement le jour où son front est venu embrasser langoureusement le gravier, je hausse les épaules avec désintérêt. Je m'en moque de son excuse. Ça n'empêche pas qu'il s'est rétamé en beauté, à ce moment-là, et que j'en ai sévèrement bien rigolé. Nan mais sérieux. J'en avais mal à la gorge et aux joues. Il faut me ménager, non mais ! Les traits de mon faciès aussi fermes et durs que l'acier n'ont pas l'habitude d'être autant étirés. Qu'est-ce que vous croyez ?

Je soupire en posant un regard ankylosé, lourd de fatigue et de "j'en ai rien à carrer", sur le garçonnet. Ouais. Garçonnet. Parce qu'à côté de moi, c'est un gamin. Et j'dis pas ça uniquement parce que je suis plus âgée. J'en parle surtout en faisant allusion à la mentalité et maturité. Après tout, c'est pas moi qui démarre au quart de tour parce qu'un demeuré vient le narguer en mode "t'es idées sont débiles, mon point de vue est bien plus sage !" Et non, je ne vise absolument personne derrière ce nominatif qu'est le mot "demeuré".
- Ecoute. Ici, on est pas tous comme toi. T'es ultra motivé à t'entraîner durant des années pour, au final, crever dans la gueule d'un titan ? Ok, cool. Mais c'est pas comme ça que je vois mon avenir. T'sais, quitte à mourir jeune, j'préfère profiter du temps durant lequel ma vie est encore assurée.
Et puis, de toute manière, Shadis m'a dans le collimateur depuis les premiers jours de mon arrivée. Que je me tue ou non à la tâche, il trouvera toujours un truc sur lequel me critiquer et m'engueuler. Alors pourquoi lui faire plaisir en donnant, volontairement, de ma personne ? Je m'le demande.

Je ne peux m'empêcher de ricaner lorsque le boulet vante les mérites et capacités de son confrère le gros boulet. Reiner, pour ceux qui n'avaient pas deviné.
- Lui ? Je demande, comme si j'avais mal entendu ou que je cherchais à le faire répéter. Naaan. Il est costaud, c'est clair. Mais j'en fais qu'une bouchée. *Tu m'as juste jamais vu le tacler en douce dans le réfectoire lorsqu'il fait les yeux doux à la seule nana de la promotion devant qui il devrait baisser les yeux quand je suis à côté. Et saches bien que je suis toujours à côté.* Je fais un vague geste de la main traduisant un "laisse tomber". Quand bien même je viendrais à admettre que tu as raison et que Reiner tape, donc, comme un bourrin en comparaison. Crois-moi, cela ne veut pas dire qu'il faut que tu te reposes sur tes lauriers face à moi. Quoi que... Si. Fais-le. Joues donc le nonchalant sans peur. Ça n'en sera que cent fois plus amusant quand tu seras face contre terre sans avoir eu le temps de comprendre que je t'ai fait une projection en cuillère. (Prise de judo, si tu sais pas) Car, si tu penses que, sous prétexte que je passe plus de temps à me la couler douce que de temps à m'entraîner, je suis une incapable née, tu te fourres le doigt bien profondément dans l’œil, mon pauvre. Comment crois-tu que je me suis musclée, hum ? En pionçant à longueur de journée ? Nan. Des gabarits comme le tien, j'en ai bouffé. Alors viens prendre ta raclée.

Je fronce les sourcils et fais craquer mes articulations pour "m'échauffer".
- T'en fais pas, Jaeger. J'suis pas aussi paumée. Et tu te trompes complètement. Un sourire narquois me fend le visage lorsque, d'un mouvement de l'index, je l'invite à venir m'attaquer. Je suis mille fois plus motivée quand il s'agit de me battre contre des gens pour qui ça m'est égal de devoir salement les amochés.




_________________

Thanks to Ophélia for the avatar ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soldat ~ Titan
Messages : 51
Date d'inscription : 10/03/2017
MessageSujet: Re: [Flashback] Bites the dust || Eren & Ymir   23/4/2017, 00:26



Bites the dust
feat. Ymir



Si Eren n'était pas spécialement regardant sur ses partenaires d'entrainement, il devait avouer qu'il avait tout de même une grande préférence pour Reiner et Annie. Reiner, parce que le blond n'était pas un flemmard et qu'avec sa carrure il opposait une certaine résistance à Eren qui lui permettait de progresser. Annie, parce que même  si elle préférait la plupart du temps ne pas participer aux exercices - en même temps, ce n'était pas comme si elle avait réellement besoin d'apprendre quoique se soit vu ses techniques -, elle apprenait énormément à Eren. La blonde n'avait rien à envier à qui que se soit au niveau des combats. Seule Mikasa semblait être une adversaire réellement à la hauteur de la blonde. Enfin donc, tant qu'il s'agissait de personnes avec qui il pouvait s'entrainer correctement Eren ne refusait jamais de s'entrainer avec quiconque. Si Ymir ne lui avait pas été imposée par Shadis, il n'aurait jamais choisi la brune comme partenaire. Non seulement ses remarques acerbes étaient lassante, mais son comportement laxiste était encore plus énervant pour quelqu'un comme Eren qui devait travailler d'arrache pied pour être au meilleur niveau.

Malgré les remarques de ses instructeurs, de ses camarades ou même de Christa, la brune semblait réellement n'en avoir rien à faire de leur entrainement. C'était à se demander ce qu'elle faisait là. Et pourtant, malgré son manque d'efforts flagrant, elle restait assez bonne pour continuer le programme, n'échouant jamais à aucun des exercices qui leur vaudrait un renvoie à la vie civile. C'était assez rageant. Au final, personne ne connaissait son véritable potentiel. Une fois Shadis parti, Eren ne manqua pas de faire remarquer à Ymir qu'il avait aussi peu envie qu'elle d'effectuer les exercices en sa compagnie. Il aurait encore préféré être avec Connie et faire des figures acrobatiques, tiens. La brune se moquait complètement de leur entrainement, ce qui était encore une fois prouvé par ses paroles.

« J'ai pas l'intention de crever non plus. Mais si tu veux pouvoir te la jouer tranquille en rejoignant les brigades spéciales comme ce crétin de Jean, tu ferais bien de te bouger un peu. Sauf si ton but à toi c'est de trainer dans la Garnison et t'occuper des murs ? »

En réalité, Eren n'avait rien contre la Garnison. Enfin, pas depuis qu'ils avaient repris leur rôle au sérieux. Mais l'image d'Hannes et ses compagnons ivres la plupart du temps avait bercé son enfance, et était difficile à oublier. Si la Garnison avait certes un rôle sérieux, seul l'Exploration permettrait d'un jour libérer la population de ces murs. Et c'était là le seul but d'Eren. De vivre enfin libre un jour. Mais pour Ymir, cela lui passait très certainement au dessus de la tête. La jeune fille ne vivait que pour elle même, elle ne se souciait de rien, si ce n'était peut-être de Christa. Alors lui expliquer son raisonnement ne servirait pas à grand chose. Tout comme lui rappeler qu'il n'était pas fait en sucre apparemment.

« Vraiment ? J'voudrais bien voir ça tiens. Contrairement à toi, Reiner fait gaffe à ce qu'on apprend lui. »

Il ne disait pas qu'un moindre gabarit ne pouvait pas vaincre un plus gros, Annie en était la preuve flagrante. Mais Annie possédait de bonnes bases de combats et des techniques apprises de son père. En dehors de ses remarques acerbes, Ymir ne semblait pas plus douée que les autres au corps à corps. Eren ne la prendrait pas avec désinvolture, mais il fallait avouer qu'il n'était pas aussi attentif qu'il le serait avec Annie.

Si avec la plupart des gens, un combat commençait avec quelques mots d'usage, avec Ymir, il s'agissait plutôt d'insultes. Rien d'inhabituel en somme. Eren préféra ne pas commenter sur le fait qu'il faisait partie de ses personnes qu'elle n'hésiterait pas à amocher. En fait, mis à part Christa, il doutait qu'il y ait une seule autre personne dans la catégorie des gens qu'elle préférerait ne pas combattre. Avec un soupir, il se remit en position de combat et attaque Ymir. S'il devait être honnête, il fallait bien avouer qu'il ne mettait pas réellement d'efforts dans cette attaque. Une simple attaque frontale basique, qui ne demandait pas réellement d'entrainement, et qui serait très certainement simple à parer. Son but n'était pas de faire manger la poussière à Ymir, mais d'effectuer les quelques exercices de bases histoire que Shadis les voit faire, et qu'il puisse retourner s'entrainer auprès de quelqu'un d'autre.

Et c'est donc avec une grande surprise qu'il se retrouva soudainement au sol, les yeux fixant le ciel bleu sans nuage. Son cerveau n'avait même pas eu le temps d'enregistrer comment il était arrivé là...





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soldat ~ Titan
Messages : 214
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 16
MessageSujet: Re: [Flashback] Bites the dust || Eren & Ymir   28/4/2017, 20:08



Bites the dust
feat. Eren Jaeger


Je roule du regard. Et blablabla. Aaaah... Je ne sais pas si je dois trouver la répartie d'Eren, si on peut appeler ça de la répartie, risible ou adorable. On croirait voir un enfant cherchant à se défendre comme un grand avec des mots cinglants. Comme c'est touchant !... Non mais quoi encore ? Il va me sortir le discours du "bouuuuh, t'es vilaine pas belle !" ? Parce que là, j'en s'rais pas étonnée. Pitoyable.

- Qu'tu tentes de me rabattre le caquet, passe encore. J'trouve ça amusant. Mais, ne me compare pas aux loques de Sina, tu seras mignon.
Et puis quoi encore ? Mon cul chez les poulains ? Rien que leur insigne me donne envie de vomir, depuis le temps. Si j'en branle pas une, il croit que c'est pourquoi ? Je ne veux pas aller chez ces cons de première catégorie. Par contre, si je peux offrir une place seine et sauve chez eux pour Christa, je n'hésiterais pas. C'est pour ça que je ne fous rien : je lui cède la place, lui dégage le passage. Je veux la savoir en sécurité. Quant à moi, je verrais bien. Si elle migre pour Sina, je trouverai un moyen d'y retourner. Je déteste ce foutu mur et ses foutus habitants, mais, je me dois de garder un œil sur elle quoi qu'il en soit. Si elle part pour les roses, j'endosserai le rouge de la Garnison. Si elle choisit la folie des bataillons, je m'efforcerai de la suivre dans sa démence.
- J'irais où le vent me portera. Où que j'aille, j'trouverais l'art de me la couler douce, donc bon. Je hausse les épaules. Toi, par contre, j'donne pas cher de ta peau. Le jour où ta babysitter s'ra pas là pour te sortir de la gueule d'un titan, tu r'gretteras de pas l'avoir joué à ma manière. Un immense sourire, narquois, fier et paraissant empli de mystère, m'échappe. Sache que je suis bien plus apte à survivre dans ce monde que vous tous.

Je baille à m'en décrocher la mâchoire tout en lâchant un "avec grand plaisir" lorsque le brun réclama une preuve visuelle de ce que j'avance au sujet de Reiner. "Dès que j'en aurais l'occasion. Maintenant, bouge-toi. Tu piailles autant qu'une donzelle."

Après l'avoir malicieusement provoqué du doigt, le bouc -ou plutôt l'agneau- charge tête baissé. Aaah... Si prévisible, Jaeger. En un geste, rapide et fluide, je lui agrippe le bras et profite de son élan pour le tourner en sa défaveur, le faisant voltiger par-dessus mon épaule. Il s'écrase au sol, soulevant un nuage acre de poussière. Je me penche sur sa tête de merlan frit.
- Quand on est taillé comme une crevette, on fonce pas comme un dératé, Jaeger. On réfléchit.
Je ne lui tends pas la main pour se relever. Dans un sens, je doute qu'il en attendait autant de moi. Tout le monde sait que ce serait beaucoup trop me demander.
- Ton attaque était molle. Je suis paresseuse, mais, ne me sous-estime pas.
Je me remets en position de combat. Cette fois-ci, c'est à mon tour de lancer l'offensive.
- Fais comme je viens de faire et utilise mon poids à ton avantage.
Eh. C'est pas beau, ça ? J'suis pas si garce qu'on le dit : j'donne des conseils.

Après un instant de remise de ses émotions, Eren retrouva son habituel air de combattant. Si je devais accorder un bon point à ce boulet, ce serait la détermination. Mais bon. Je suis pas là pour féliciter les qualités d'abrutis dans son genre. Je m'avance donc vers lui, dague en bois à la main, dans un mouvement de tentative de poignardement. Commençons doucement. Mon geste est l'un des plus simples à contrer. Il y a mille et une façon d'attaquer avec une lame, mais, j'ai volontairement choisi l'une des postures les plus basiques et faillibles. Faut bien lui donner de l'espoir, à c'pauvre garçon, après une telle taule.

Une fraction de secondes. Une putain de petite fraction de secondes et je me retrouve dans la même incompréhension que lui. J'ai le souffle coupé court. Il m'a... Plaqué au sol ? J'ai... Rien vu venir ? Je me racle la gorge d'une façon rauque.
- J'me suis laissé faire. Je crache cette excuse avec la plus grande impassibilité au monde. Manquerait plus qu'il me les brises en mode "alors ? Tu t'disais balèze ?"
J'n'ai jamais étais face au ciel d'une façon si humiliante.





_________________

Thanks to Ophélia for the avatar ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Flashback] Bites the dust || Eren & Ymir   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] Bites the dust || Eren & Ymir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» another millenium falcon bites the dust !!! easy kit pocket
» another x-wing bites the dust ! easy kit pocket Revell
» DUST Tactics
» Flashback Rambo IV
» 2x19 - Ashes and Dust

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan Rpg :: Pendant l'attaque :: Le mur Rose :: La caserne militaire :: 3dgm Area-
Sauter vers: